Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO


Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !



Suivez-nous :



Numéros d'urgences

Numéros d'urgences Covid-19 pour chaque pays d'Afrique


Affiche prévention Covid-19 Bénin


Affiche prévention Covid-19 Sénégal


Affiche prévention Covid-19 Sénégal


Messages clés et actions pour la prévention et le contrôle de la COVID-19 dans les écoles

Lire le document (PDF UNICEF)


OMS Afrique - Faire face au stress durant la flambée de maladie à coronavirus COVID-19

Faire face au stress durant la flambée de maladie à coronavirus COVID-19


Tenez-vous au courant des dernières informations sur la flambée de COVID-19, disponibles sur le site Web de l'OMS et auprès des autorités de santé publique nationales et locales.



OMS Afrique - Questions-réponses

Qu'est-ce qu'un coronavirus ?

Les coronavirus forment une vaste famille de virus qui peuvent être pathogènes chez l'homme et chez l'animal. On sait que, chez l'être humain, plusieurs coronavirus peuvent entraîner des infections respiratoires dont les manifestations vont du simple rhume à des maladies plus graves comme le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Le dernier coronavirus qui a été découvert est responsable de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19).


OMS Afrique - Conseils au grand public - En finir avec les idées reçues

Le virus de la COVID-19 peut se transmettre sous les climats chauds et humides

D'après les données dont on dispose jusqu'à présent, le virus de la COVID-19 peut se transmettre dans TOUTES LES RÉGIONS, y compris les zones chaudes et humides. Indépendamment du climat, prenez des mesures de protection si vous vivez ou si vous vous rendez dans une zone où il y a des cas de COVID-19. Le meilleur moyen de se protéger contre l'infection est de se laver souvent les mains. Le lavage des mains élimine les virus qui pourraient s'y trouver et évite qu'on ne soit contaminé en se touchant les yeux, le nez ou la bouche.


OMS Afrique - Conseils au grand public - Quand et comment utiliser un masque ?

  • Si vous êtes en bonne santé, vous ne devez utiliser un masque que si vous vous occupez d'une personne présumée infectée par le Covid-19 ;
  • Portez un masque si vous toussez ou éternuez ;
  • Le masque n'est efficace que s'il est associé à un lavage des mains fréquent avec une solution hydroalcoolique ou à l'eau et au savon ;
  • Si vous portez un masque, il est important que vous sachiez l'utiliser et l'éliminer correctement.



Dossier : Coronavirus COVID-19


ACTUALITES


Les pays africains s'engagent dans une initiative novatrice sur le vaccin contre la COVID-19 - OMS - Suisse - 03/09/2020

Brazzaville - Au moment où la course à la découverte de vaccins sûrs et efficaces contre la COVID-19 se poursuit, les pays africains s'engagent dans une initiative novatrice, qui vise à obtenir au moins 220 millions de doses de ce vaccin pour le continent, une fois qu'il aura été homologué et approuvé.

Les 54 pays du continent ont tous exprimé leur intérêt pour la COVAX, une initiative mondiale qui est codirigée par la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (en anglais 'Coalition for Epidemic Preparedness Innovations', CEPI), Gavi, l'Alliance pour les vaccins (Gavi) et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Les partenaires collaborent avec les gouvernements et les fabricants afin d'acheter suffisamment de doses de vaccins pour protéger les populations les plus vulnérables du continent. À travers la plateforme COVAX coordonnée par Gavi, l'initiative vise à garantir l'accès à tous : les pays à revenu élevé et moyen qui autofinanceront leur propre participation, et les pays à revenu moyen inférieur et faible qui verront leur participation soutenue par la garantie de marché (Advance Market Commitment, AMC) de COVAX.

Huit pays d'Afrique ont accepté d'autofinancer leurs doses de vaccins par le biais de la plateforme COVAX. Cette manifestation d'intérêt se traduira par des engagements contractuels à se joindre à l'initiative d'ici le 18 septembre, et les paiements initiaux devront être effectués au plus tard le 9 octobre 2020.

« La Guinée équatoriale a adhéré à COVAX car c'est le moyen le plus efficace de garantir que notre population puisse avoir accès aux vaccins contre la COVID-19 », a déclaré l'honorable Mitoha Ondo'O Ayekaba, vice-ministre de la Santé et de la Protection sociale de la Guinée équatoriale. « Nous sommes inquiets car certains pays riches ont pris des mesures pour protéger leurs propres intérêts. Grâce à cette initiative, nous pourrons avoir accès à des vaccins testés avec succès, en temps opportun et à moindre coût. »

En outre, 46 pays d'Afrique sont éligibles à l'instrument de financement, le COVAX AMC, qui a collecté environ 700 millions de dollars US sur un objectif initial de 2 milliards de dollars US de fonds de démarrage provenant de pays donateurs à revenu élevé, ainsi que du secteur privé et de philanthropes d'ici la fin de 2020.

« La COVAX est une initiative mondiale novatrice qui associera les pays africains et veillera à ce qu'ils ne soient pas laissés en fin de liste pour l'accès aux vaccins de la COVID-19 », a déclaré Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique. « En allant au-delà du continent pour collaborer avec d'autres gouvernements et fabricants à l'échelle mondiale et en mettant en commun les pouvoirs d'achat, les pays peuvent protéger les personnes les plus vulnérables à la maladie en Afrique. »

La CEPI dirige la recherche sur les vaccins COVAX et vise à développer jusqu'à trois vaccins sûrs et efficaces qui seront mis à la disposition des pays participant à la plateforme COVAX. Neuf vaccins candidats sont actuellement soutenus par la CEPI ; deux sont actuellement testés en Afrique du Sud, en plus d'autres régions du monde.

« Il est essentiel que les pays africains participent aux essais de vaccins, en plus des essais cliniques qui se déroulent dans d'autres régions du monde », a déclaré Dr Richard Hatchett, Directeur général de la CEPI. « Les essais de vaccins sur le continent garantissent que des données suffisantes sont générées sur la sécurité et l'efficacité des vaccins candidats les plus prometteurs pour la population africaine afin qu'ils puissent être déployés en toute confiance en Afrique une fois les vaccins approuvés. La CEPI investit dans la recherche et le développement d'une gamme diversifiée de vaccins candidats, dans le but de fournir des vaccins sûrs et efficaces à ceux qui en ont le plus besoin à travers la COVAX. »

Grâce à la COVAX, les vaccins qui ont obtenu l'approbation réglementaire ou la préqualification de l'OMS seront fournis de manière égale à tous les pays participants, proportionnellement à leur population. Les travailleurs de la santé et les autres populations vulnérables seront prioritaires, puis la disponibilité des vaccins sera étendue pour couvrir d'autres populations prioritaires dans les pays participants.

Les pays africains devront mettre en place les systèmes et l'infrastructure appropriés pour définir les voies réglementaires et éthiques pour une approbation rapide d'un vaccin candidat. Ils devront disposer de systèmes de logistique et de chaîne d'approvisionnement capables non seulement d'atteindre les populations cibles traditionnelles pour les vaccinations et les campagnes de routine, mais aussi être prêts à vacciner une population cible beaucoup plus importante.

« Pour déployer efficacement un vaccin dans les pays d'Afrique, il est essentiel que les communautés s'engagent et comprennent la nécessité de la vaccination », a déclaré Dr Richard Mihigo, coordinateur du Programme de vaccination et de développement de vaccins au Bureau régional de l'OMS pour l'Afrique. « Il est important de commencer à travailler avec les communautés dès maintenant pour tracer la voie de l'une des plus grandes campagnes de vaccination que l'Afrique ait jamais connue. »

Dr Mihigo, Dr Hatchett et le vice-ministre Mitoha Ondo'O Ayekaba ont participé aujourd'hui à une conférence de presse virtuelle sur l'accès au vaccin de la COVID-19 en Afrique, facilitée par le groupe APO.

A propos de la CEPI

La CEPI (Coalition for Epidemic Preparedness Innovations) est un partenariat innovant entre des organisations publiques, privées, philanthropiques et civiles, lancé à Davos en 2017, pour développer des vaccins afin de stopper les futures épidémies. La CEPI a agi avec une grande rapidité et en coordination avec l'OMS en réponse à l'émergence de la COVID-19. La CEPI a lancé neuf partenariats pour développer des vaccins contre le nouveau coronavirus. Ces programmes s'appuient sur des plateformes de réponse rapide déjà soutenues par la CEPI ainsi que sur de nouveaux partenariats.

Avant l'émergence de la COVID-19, les maladies prioritaires de la CEPI comprenaient le virus Ebola, le virus Lassa, le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient, le virus Nipah, la fièvre de la vallée du Rift et le virus Chikungunya. La CEPI a également investi dans des plateformes technologiques pouvant être utilisées pour le développement rapide de vaccins et d'immunoprophylaxie contre des agents pathogènes inconnus (maladie X).

Lire l'article original

Consulter toutes les actualités



Formation - MOOC

MOOC : COVID-19 et soins critiques - Informations et inscriptions

Dans le contexte épidémiologique actuel et l'afflux important de patients présentant une atteinte respiratoire grave liée au SARS-CoV-2 (COVID-19), il est nécessaire de disposer d'outils de formation accélérée à la prise en charge de la défaillance respiratoire chez ces patients afin de rendre opérationnel un maximum de professionnels de santé.
C'est tout l'objet de ce cours qui se présente sous forme d'un « mini MOOC » qui nécessite 2 heures d'investissement au maximum. Plus d'informations



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !