Santé tropicale au Gabon - Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Gabon > Revue de presse

Revue de presse

Une campagne de sensibilisation sur les avortements clandestins débute mercredi dans les établissements secondaires de Libreville - 18/04/2011 - Gabonews - GabonEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Comité d’organisation du FESTIDAMES organise en collaboration avec les ministères Gabonais de l’Education et celui de la Santé, une campagne de sensibilisation sur les avortements clandestins au sein des établissements secondaires de la capitale gabonaise, dans le but d’amener les jeunes, plus particulièrement les jeunes filles à adopter une vie sexuelle responsable.

Selon Marie Colombe Ngondjou, la fondatrice du Festival des Dames (FESTIDAMES), cette campagne de sensibilisation sur les avortements clandestins, entre dans le cadre des missions que s’est assignée ce concept qui œuvre en faveur de la revalorisation de la gente féminine dans toutes ses actions en faveur de développement.

Cette campagne va être lancer dans le but d’aider les parents et les responsables d’établissements scolaires, de par des stratégies bien appropriés, à pouvoir toucher la sensibilité de ces jeunes afin de réduire, sinon d’éradiquer complètement ce fléau de l’avortement clandestin qui hante le milieu jeune. Pour elle, les jeunes scolarisés ont de plus en plus tendance à ne peser le pour et le contre que lorsqu’une grossesse survient plus tôt que prévu. Dans ce contexte, ils préfèrent utiliser des techniques proscrites par les médecins pour s’en débarrasser. Une situation qui a souvent occasionné de nombreux décès des jeunes filles.

Notons que la campagne de sensibilisation sur las avortements clandestins sera officiellement lancée le mercredi 20 avril prochain au Lycée National Léon Mba de Libreville.

GN/MM/DCD/11

Lire l'article original

Plus d'articles Gabonnais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GabonSanté tropicale au Gabon
Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !