Santé tropicale au Gabon - Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Gabon > Revue de presse

Revue de presse

Gabon : La prise en charge gratuite des malades est effective au Centre hospitalier de Libreville - 25/02/2007 - Gabonews - GabonEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La prise en charge gratuite des malades est effective au Centre hospitalier de Libreville (CHL) depuis le 12 février dernier, a appris GABONEWS auprès du directeur général dudit centre, le Dr. Max Limoukou. « La prise en charge gratuite des malades qui doit s'étendre dans tous les services du CHL, est déjà appliquée dans les services de consultation externe, d'urgence et de gynécologie-obstétrique », a affirmé le Dr Limoukou.

Selon lui, la gratuité des soins au CHL, a entraîné une augmentation du nombre des patients au service de consultation externe, de la gynécologie et de la maternité ce qui pose un problème de place, par exemple à la maternité qui ne contient pas des lits en nombre suffisant pour contenir le nombre croissant des femmes qui accouchent ces dernier jours.

Construit à l'époque coloniale, le centre hospitalier de Libreville compte 637 lits.

On rappelle que la prise en charge gratuite des patients au CHL, fait suite au décret du président gabonais, Omar Bongo Ondimba pris le 15 janvier dernier, fixant les modalités de prise en charge des malades dans les formations sanitaires publiques.

La prise en charge totale, selon le décret concerne les personnes économiquement faibles de nationalité gabonaise et leurs ayant droits, les élèves, les étudiants, les ministres de culte et assimilés et les assujettis de la Caisse nationale de garantie sociale (CNGS).

Par contre, la prise en charge partielle concerne, les agents publics civils et militaires, les membres des institutions constitutionnelles, ainsi que leurs ayant droits.

En février 2006, le premier ministre gabonais, Jean Eyeghe Ndong a annoncé dans une communication aux sénateurs que les patients paient par an 600 millions de FCFA au CHL sans préciser si ces frais payés par les patients ne concernent que les consultations ou d'autres dépenses encore.

M. Eyeghe Ndong a annoncé que ses services souhaitent inscrire dans le budget 2007 de l'Etat gabonais, une ligne budgétaire de 600 millions de FCFA sur les crédits du CHL afin de supprimer le paiement de ces frais.

GN/JJS/07

Lire l'article original

Plus d'articles Gabonnais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GabonSanté tropicale au Gabon
Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !