Santé tropicale au Gabon - Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Gabon > Revue de presse

Revue de presse

Situation de l'épidémie du Chikungunya : La maladie gagne l'intérieur du pays - 08/06/2007 - Internet Gabon - GabonEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Port-Gentil, Oyem, Ntoum et Kango se sont ajoutées à Libreville et Owendo, portant ainsi le nombre de cas à 14.420. Trois semaines après la mise en place par le ministère de la Santé publique d'une opération de riposte à la propagation de l'épidémie due au virus Chikungunya, et en dépit de la situation jugée "plutôt globalement stable" par la cellule de veille sanitaire, structure chargée de là coordination technique, la maladie gagne davantage du terrain. Depuis l'annonce, le 11 mai, de la présence de cette maladie dans notre pays, 8.920 cas ont été notifiés, affirme dans un communiqué le coordonnateur de la cellule de veille sanitaire du ministère de la Santé publique, le Dr. Médard Toung Mvé.

"En prenant en compte les 5.500 cas suspects avant la déclaration, nous aurons 14.420 cas", a-t-il ajouté. Cependant, aucun décès lié à l'épidémie n'a été signalé.

Port-Gentil, Oyem, Ntoum et Kango se sont ajoutés à la liste des foyers névralgiques; après Libreville et Kango. Des prélèvements à des fins de confirmation, actuellement en cours d'étude au CIRMF, révèlent cependant, qu'il s'agit des conséquences occasionnées par des personnes sorties de Libreville en période d'incubation.

Les opérations de démoustication se poursuivent dans la ville et les stratégies de communication pour accélérer et soutenir le changement de comportement des populations ont été ré adaptées. Notamment par la diffusion des messages dans les chaînes de télévision et radio publiques et privées. De même, les communautés religieuses ont été sensibilisées pour relayer les messages auprès de leurs fidèles.

Comme l'a relevé Médard Toung Mvé, mardi dernier, au cours d'un point de presse à la Croix-rouge, un cas déclaré dans une formation sanitaire, correspond à trois ou cinq autres malades qui se soigneraient à domicile par automédication.
La cellule de coordination exhorte par ailleurs, tous les acteurs a poursuivre leurs efforts dans les différents domaines d'intervention pour préserver l'état de santé des populations. L'appui en médicaments essentiels, pour la prise en charge des cas est toujours maintenu.

En plus, des partenaires ont apporté leur appui à l'action de la cellule de veille sanitaire. Notamment, la Croix-rouge dont les experts venus de la sous-région Afrique, se sont investis dans la mobilisation sociale, l'hygiène et l'assainissement à travers un programme de travail qui s'étalera sur deux à trois mois.

De même, une opération coup de poing, en collaboration avec la société de valorisation des ordures du Gabon (SOVOG), a été réalisée pendant le week-end. A cette occasion, plus de 100 volontaires ont été formés et mobilisés dans les arrondissements de Libreville et de la commune d'Owendo.

L'organisation des Etats de l'Afrique centrale pour la lutte contre les maladies endémiques (OCEAC) a envoyé deux entomologistes pour la recherche et le renforcement des capacités de l'Institut d'hygiène publique et d'assainissement.

Source : Journal L'Union Plus du 08/06/2007

Lire l'article original

Plus d'articles Gabonnais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GabonSanté tropicale au Gabon
Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !