Santé tropicale au Gabon - Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Gabon > Revue de presse

Revue de presse

Le premier ministre congolais, Isidore Mvouba, a annoncé mardi à Brazzaville que son pays pourrait, dans un mois, distribuer gratuitement les antirétroviraux aux personnes vivant avec le VIH/SIDA, a appris GABONEWS - 11/04/2006 - Gabonews - GabonEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

« Le gouvernement à décidé, sur instruction personnelle du président de la République, que soit examiné dans un délai d'un mois maximum les doléances exprimées par les communautés locales, pour accorder à tous les citoyens du Congo les facilités relatives à la gratuité du dépistage, du traitement et des antirétroviraux (ARV) », a déclaré M. Mvouba à l'occasion du lancement de l'initiative africaine dénommée.

« Accélérer à la prévention » contre le sida. « Le gouvernement congolais soucieux d'alléger les souffrances et le poids de l'infection sur les personnes infectées et leur famille a pris acte des doléances formulées par les ONG et les Personnes vivant avec le VIH/sida », a indiqué M. Mvouba. La nouvelle initiative africaine sur l'accélération de la prévention contre le sida a été prise lors de la réunion continentale organisée en mars 2006 à Brazzaville, par l'Union Africaine (UA) avec l'appui de l'OMS, de l'Onusida et de la commission économique africaine. Au Congo, le nombre potentiel de personnes infectées par le VIH/Sida est d'environ 130 mille, selon le ministère de la santé. Sur ce nombre, environ 25 mille nécessiteraient un traitement ARV. A ce jour, seulement 10% des personnes nécessitant ce traitement, soit 2940 personnes, sont effectivement sous ARV. L'initiative « Accélérer à la prévention » a été simultanément lancée ce mardi dans plusieurs capitales africaines, selon un communiqué de l'OMS transmis à GABONEWS.

GN/LHB/YLG/06

Lire l'article original

Plus d'articles Gabonnais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GabonSanté tropicale au Gabon
Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !