Santé tropicale au Gabon - Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Gabon > Revue de presse

Revue de presse

Gabon : 1 800 malades de tuberculose traités en 2005 à l'hôpital de Nkembo - 05/05/2006 - Gabonews - GabonEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L'hôpital de Nkembo à Libreville, spécialisé dans le traitement des malades souffrant de la tuberculose a traité en 2005 quelques 1 800 malades, un chiffre en augmentation, a annoncé la direction de l'hôpital à l'occasion de la célébration, en différé, ce vendredi de la 12ème édition de la journée internationale de la lutte contre la tuberculose.

« Ces chiffres sont en deçà de la réalité », a reconnu le directeur de l'hôpital.

« La relation entre le SIDA et la tuberculose, la pauvreté et le refus de se faire dépister sont les principaux facteurs qui sont à l'origine de la recrudescence de cette maladie », a affirmé le docteur Ella en poste à l'hôpital de Nkembo.

A ce jour, seuls les malades infectés également par le VIH/SIDA reçoivent gratuitement les traitements anti-tuberculeux. Ceux qui ne souffrent que de la tuberculose doivent payer eux-mêmes leurs traitements qui durent 6 à 8 mois.

« A l'hôpital de Nkembo, 50% des malades seulement terminent entièrement leur traitement », a regretté le représentant de OMS au Gabon, le docteur André Ndikuyeze qui a affirmé tenir ces statistiques de la direction de l'hôpital.

« C'est une attitude suicidaire », a martelé le Dr Ndikuyeze pour qui tous ces malades qui abandonnent leurs traitements sont des sujets à risque pour la société et sont menacés de développer une tuberculose résistante à tout traitement.

« Il faut que le gouvernement gabonais assure la gratuité des traitements contre la tuberculose », a-t-il plaidé espérant qu'avec les traitements gratuits, les malades prendront leurs médicaments pendant toute la durée du traitement.

« Le gouvernement prend l'engagement d'assurer la gratuité des traitements dès 2007 », a affirmé le ministre gabonais délégué à la santé, André Christ Nguémbet dans une ‘‘réponse'' au représentant de l'OMS.

La journée internationale de la lutte contre la tuberculose est célébrée le 24 mars de chaque année.

Cette célébration en différée a eu lieu ce vendredi à l'hôpital de Nkembo, un complexe datant des années 40. Le complexe abrite un centre national de traitement des lépreux et de la trypanosomiase.

GN/YLG/AN/06

Lire l'article original

Plus d'articles Gabonnais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GabonSanté tropicale au Gabon
Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !