Santé tropicale au Gabon - Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Gabon > Revue de presse

Revue de presse

Gabon : Une mission de lutte contre la tuberculose déplore la ‘‘volatilité'' des tuberculeux de Port-Gentil - 27/05/2006 - Gabonews - GabonEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Docteur Médard Toung Mvé, Directeur du programme national de lutte contre la tuberculose au Gabon, en mission à Port-Gentil, a déploré vendredi, lors d'une concertation avec les personnels de santé à l'hôpital régional de Tchengué (Nord-Ouest de Port-Gentil), le fait que les tuberculeux de Port-Gentil, jadis casernés jusqu'à la fin de leur traitement, se seraient volatilisés augmentant le risque de contamination de la maladie dans la société.

La structure traditionnelle d'accueil des malades de tuberculose, a t-on appris, a été transformée en Centre de traitement ambulatoire du VIH/Sida, obligeant les malades de tuberculose à être en ambulatoire.
Ce nouveau statut de l'hôpital aurait provoqué une influence négative sur le mental des malades, surtout ceux qui ne sont pas contaminés par le VIH/SIDA.
Le Docteur Toung Mvé invite les médias et les populations à aider les tuberculeux à se rapprocher de leurs médecins traitants, pour bénéficier d'un suivi efficace jusqu'à la guérison totale de leur maladie.

Un bon traitement de la tuberculose dure 6 à 8 mois.

Au Gabon, le principal centre de traitement de la tuberculose se trouve à Libreville. Il est situé à Nkembo dans le 2ème arrondissement. En 2005 quelques 1 800 malades ont été pris en charge par l'hôpital de Nkembo.
Le nombre total de tuberculeux au Gabon n'est pas connu. Les spécialistes soutiennent que cette maladie pour tant en voie d'éradication, il y a quelques années, connaît ces dernières années une forte recrudescence dans le pays. La relation VIH/SIDA et tuberculose serait la principale cause de cette recrudescence.
« A l'hôpital de Nkembo, 50% des malades seulement terminent entièrement leur traitement », a regretté le représentant de OMS au Gabon, le docteur André Ndikuyeze le 5 mai dernier à l'occasion de la célébration, en différé, de la journée internationale de la tuberculose.
« C'est une attitude suicidaire », a martelé le Dr Ndikuyeze pour qui tous ces malades qui abandonnent leurs traitements sont des sujets à risque pour la société et sont menacés de développer une tuberculose résistante à tout traitement.

GN/GBE/YLG/06

Lire l'article original

Plus d'articles Gabonnais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GabonSanté tropicale au Gabon
Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !