Santé tropicale au Gabon - Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Gabon > Revue de presse

Revue de presse

Gabon : « Nous avons pris la décision d’accueillir tout le monde à l’Hôpital d’Instruction des Forces Armées Omar Bongo Ondimba », (Ministre de la défense) - 28/04/2009 - Gabonews - GabonEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministre gabonais de la Défense, Ali Bongo Ondimba, a récemment déclaré devant la presse que « nous avons donc pris la décision d’accueillir tout le monde » à l’Hôpital d’Instruction des Forces Armées Omar Bongo Ondimba, situé sur la Nationale1, face à l’affluence née de la grève qui se prolonge dans les structures sanitaires du service public.

« Nous avons eu beaucoup de difficultés pour faire en sorte que tout le monde soit traité. A deux reprises nous avons dû fermer l’hôpital pendant plus de deux heures pour nous permettre de réorganiser nos services. Et, lorsque nous l’avons fait, tous les patients qui étaient admis au niveau des urgences ont été traités gratuitement », a affirmé le ministre qui s’exprimait samedi à Libreville lors de la Journée des Forces armées gabonaises.

Toutefois, M. Ali Bongo Ondimba a reconnu que « cette affluence a eu une incidence. Les stocks que nous avions pour toute l’année 2009 ont été épuisés en quelques semaines. Si par exemple, nous nous attendions à recevoir un millier de personnes, en un an, cette fois, ce sont 1000 patients qui nous arrivent en trois semaines. Si bien que nous avons eu beaucoup de problèmes au niveau de nos stocks de médicaments et autres ».

Le patron de la Défense a souligné que « tout le monde peut aisément comprendre la difficulté qui était la nôtre à rester ouvert et à fonctionner malgré tout car nous avons 40 civiles au niveau du corps médical, et j’ai dû rappeler tout le personnel pour pouvoir faire face à la donne actuelle » avant de conclure « nous sommes fiers de dire que nous avons réussi et jusqu’ à ce jour cela continue ».

Parallèlement à l’Hôpital d’Instruction des Forces Armées Omar Bongo Ondimba, l'Hôpital Sino - gabonais, dans la capitale est également pris d’assaut par des patients suite à l’arrêt du service minimum au Centre Hospitalier de Libreville (CHL) consécutive à une grève observée depuis février par le Syndicat national des personnels de santé (SYNAPS). Ils protestent contre les amendements décidés, selon eux, unilatéralement par le gouvernement sur les modalités de répartition de la prime de servitude et de risques sanitaires qu’ils réclament depuis le déclenchement de leur grève en janvier dernier.

Dimanche 26 avril dernier, le ministre de la Santé avait, pourtant, invité les personnels à la reprise des activités après que les pouvoirs publics aient « répondu totalement aux revendications à savoir: le paiement de la prime de logement et celle relative aux primes de servitude et d’ancienneté appelée prime hospitalière ».

GN/YKM/RA/DCD/09
YORICK KOMBILA MANFOUMBY

Lire l'article original

Plus d'articles Gabonnais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GabonSanté tropicale au Gabon
Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !