Santé tropicale au Gabon - Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Gabon > Revue de presse

Revue de presse

Vaccination anti-poliomyélite : bilan mitigé après la deuxième phase - 27/02/2011 - Gabonews - GabonEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Petites résistances, incrédulité et atavismes ont plombé l'efficacité de la campagne nationale de vaccination contre la poliomyélite, dont la deuxième phase s'est déroulée de mardi à vendredi derniers sur tout le territoire national et affiche un bilan plutôt mitigé. A Libreville et Owendo notamment, une bonne partie des 1756 agents vaccinateurs ont été confrontés à quelques « petites résistances » de la part des adultes dont certains, rencontrés dans la ville, ont refusé de se laisser administrer la seconde dose de vaccin, sous prétexte qu’ils ont déjà eu la première dose, comme en parfaite ignorance de l'inocuité de l'opération si les trois inoculations ne sont pas faites.

D'autres adultes semblaient « blasés », tel celui qui a asséné: « ce n’est pas à cet âge que la poliomyélite m’atteindra », soutenu en cela par ses congénères.

Malgré toute la pédagogie déployée par les agents vaccinateurs, ils sont restés sur leur position et, comme beaucoup d'autres, n’ont donc pas reçu la seconde dose de vaccin contre poliomyélite, une tueuse muette dans le monde.

811.056 personnes auraient dû être vaccinées dans les communes de Libreville, Owendo (banlieue sud de la capitale) et leur périphérie. Mais selon Flore Omanda Nkomah, chef de la base épidémiologique de Nkembo qui supervise l'opération, la deuxième phase est largement en dessous de cetobjectif chiffré.

Petite compensation dans le département du Cap Estérias (à une trentaine de km au nord de Libreville): l’opération s’est bien déroulé sans anicroche, selon Louisa Ongone, responsable de la campagne de vaccination dans cette agglomération du nord de Libreville. Elle attribue le relatif succès de l'opération dans sa juridiction à la pertinence de la sensibilisation sur le bien-fondé de cette campagne de vaccination.

A Koula-Moutou en revanche, selon le quotidien Gabon Matin,les nouvelles sont meilleures. La seconde phase de la vaccination contre la poliomyélite dans le chef-lieu de la province de l’Ogooué-Lolo (dans le sud-est du Gabon), bien qu'ayant démarré difficilement pour des raisons climatiques, a tout de même pu se déployer dans la ville.

Ici comme pour le Cap Estérias, c'est la méthode qui a prévalu. Le Dr Pauline Ngoubou,coordonnateur de la campagne de vaccination dans la commune de Koula-Moutou, pense que la stratégie du « du porte à porte » adoptée pour l'opération a permis d’atteindre un maximum de personnes.

Le gouverneur Gaspard N’Nang Ella a incité les populations à se faire vacciner après avoir donné l’exemple.

Les statistiques de la Coordination régionale de santé du centre-est de l’Ogooué-Lolo, indiquent qu'au terme de la première phase en janvier dernier, l’opération n’avait pas atteint les résultats escomptés. Sur 70.241 personnes ciblées, 52.736 ont reçu le vaccin normalement. Cela représente un taux de couverture vaccinale de 75,1%.

La troisième phase de cette campagne nationale de vaccination contre la poliomyélite, qui avait été lancée par le chef de l'Etat et son épouse à la faveur du Conseil des ministres délocalisé à Tchibanga, se déroulera en mars prochain sur l’ensemble du territoire national.

Elle vise une immunisation totale des populations contre cette maladie, qui reste une sévère tueuse à l'échelle du continent africain. Les responsables de cette opération espèrent simplement que cette dernière connaisse l’engouement et les résultats escomptés.

GN/DAN/DCD/CWNB/11

Lire l'article original

Plus d'articles Gabonnais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GabonSanté tropicale au Gabon
Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !