Santé tropicale au Gabon - Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Gabon > Revue de presse

Revue de presse

Le taux de couverture antirétrovirale du Gabon est de 60 %, contre 35 % en moyenne dans la Région - 29/09/2017 - Le nouveau Gabon - GabonEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’ONUSIDA se dit satisfaite des résultats enregistrés par le Gabon, en matière de couverture antirétrovirale. Cette reconnaissance a été manifestée cette semaine, par la directrice nationale du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/Sida (ONUSIDA), le Dr. Françoise Ndayishimiye (photo), à la faveur d’une audience accordée par la Première Dame, Sylvia Bongo Ondimba.

Au cours de cet entretien, Françoise Ndayishimiye s’est félicitée des bons résultats enregistrés en matière de couverture antirétrovirale. En effet, a-t-elle indiqué, les taux du Gabon sont de l’ordre de 60 %, contre 35 % en moyenne dans la Région. Et malgré ces chiffres encourageants, elle a néanmoins recommandé l’intensification des actions de prévention.

Dans le cadre de la lutte contre cette pandémie justement, l’implication de la Première Dame du Gabon, tant au niveau national qu’international, n’est plus à démontrer. Car, en sa qualité de commissaire membre ONUSIDA/The Lancet, elle n’a de cesse réaffirmé sa détermination à porter haut et fort, cette cause par un engagement sur trois axes.

Ces axes concernent d’abord son engagement à intensifier son combat pour l’élimination de la transmission du VIH/sida de la mère à l’enfant, bien que le Gabon ait déjà enregistré une diminution de 30% dans ce domaine, afin que plus aucun enfant ne naisse avec cette maladie.

Le second axe quant à lui consiste en la confirmation de sa volonté de renforcer, en lien avec le gouvernement, les campagnes de sensibilisation, notamment en milieu scolaire par la mise en place d’une journée de prévention contre le sida et les grossesses précoces, avec une implication active des élèves et de la communauté éducative.

Enfin, elle marque sa détermination à soutenir le ministère de la Santé dans un processus d’évaluation de l’approvisionnement et de la distribution des médicaments. L’objectif étant de s’assurer que le pays ne souffrira à aucun moment d’une carence de médicaments pour répondre efficacement aux besoins des patients.

Avec ces acquis qu’il faudra bien consolider et préserver, le Gabon semble bien parti pour atteindre ses Objectifs de développement durable (ODD) qui exhortent la communauté internationale à mettre un terme à la pandémie du Sida, à l’horizon 2030.

Stéphane Billé

Lire l'article original

Plus d'articles Gabonnais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GabonSanté tropicale au Gabon
Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !