Santé tropicale au Gabon - Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Gabon > Revue de presse

Revue de presse

Des journées médico-chirurgicales d'urologie organisées par la CNAMGS - 30/01/2018 - Gabonews - GabonEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La Caisse Nationale d'Assurance Maladie et de Garantie Sociale(CNAMGS) en partenariat avec le Service de santé militaire, a effectué des consultations et des interventions chirurgicales, en collaboration avec les urologues gabonais. C'était à Libreville du 22 au 26 janvier avec le Dr Eric Jacob Benizri, chirurgien urologue du Centre d'Urologie et d'Andrologie de Nice(France). « Il faut bien s'hydrater pour éviter des calculs. Bien s'hydrater pour éviter des problèmes infectieux. Ne pas attendre à partir du moment où on commence à avoir des signes qui évoquent une pathologie urinaire. Mieux vaut traiter tôt que traiter tardivement » dixit Dr Eric Jacob B.

Près de 200 patients en consultation et 35 cas d'opération en une semaine, c'est le bilan fait par le chirurgien urologue du Centre d'Urologie et d'Andrologie de Nice(France), le Dr Eric Jacob Benizri, pour sa 35è mission, en collaboration avec les spécialistes gabonais en la matière. Tant dans le bloc opératoire que dans les services de récupération des patients, nous dit-il : « les choses se font de façon normale, intelligente, professionnelle. Je peux affirmer que les choses se font comme il le faut, tant sur le plan chirurgical que sur le plan de prise en charge des patients pendant et après les interventions ».

Pour des mesures préventives, indique le Dr Eric Jacob Benizri, « il faut que les hommes doivent venir à la consultation à partir de l'âge de 50 ans et s'assurer qu'il n'y a pas de soucis. C'est très important. Pour les enfants, les mamans doivent vérifier les bourses de leurs enfants en bas âges pour s'assurer que les testicules sont bien en place. Il faut bien s'hydrater pour éviter des calculs et des problèmes infectieux. Ne pas attendre à partir du moment où on commence à avoir des signes qui évoquent une pathologie urinaire. Mieux vaut traiter tôt que traiter tardivement ».

Le Dr Eric Jacob Benizri assure que le transfert de compétences entre les médecins gabonais et lui se passe dans une bonne ambiance pour cette 35è mission au Gabon. Ce transfert de compétence sont qualifiées d'excellence qualité par le Chirurgien français, qui a d'ailleurs salué la démarche du gouvernement gabonais via la Caisse nationale d'assurance maladie et de garantie sociale(Cnamgs).

Les médecins gabonais ne diront pas le contraire. Ils affirment avoir beaucoup appris et profité de l'expérience de leur collègue français, en toute humilité. Cette étroite collaboration et la riche expérience du Dr Eric Jacob Benizri ont apporté un plus à leur savoir-faire, savoir être et savoir-faire faire. Le Chirurgien généraliste et urologue gabonais, le Dr Ghislain Mbadinga-Nzamba, des Services d'Urologie de l'Hôpital d'Instruction des Armées Omar Bongo Ondimaba(Hiaobo) affirme en substance qu'en « chirurgie, c'est comme dans tout apprentissage. On a un savoir livresque. On a le savoir acquis en faculté et enfin sur le plan pratique, il faut qu'il y ait quelqu'un qui vous sert de guide pour mieux apprendre et surtout maitriser ». Le Dr Nzamba,ravi et satisfait, dit être plus à son aise aujourd'hui avec cet acquis lorsqu'il prend un patient de la consultation jusqu'au bloc opératoire.

Cette étroite collaboration a été appréciée à sa juste valeur par le Secrétaire général de la Caisse nationale de maladie et de garantie sociale (Cnamgs), Cyriaque Kouma. Le SG de la Cnamgs a toutefois rappelé à des fins utiles, que le Chefs de l'Etat a eu une vision claire et qui contribue au bonheur, non seulement des Gabonais, mais pour ceux qui vivent sur le territoire national. Aussi a-t -il souligné que la solidarité a un sens et la Cnamgs est au service de tous.

Plusieurs patients rencontrés sur les lieux ont dit du bien de Caisse nationale de maladie et de garantie sociale (Cnamgs). Un ancien Député, un quinquagénaire, comptant parmi les patients, en attente de la consultation, a presque fait les éloges de la Cnamgs. « Au-delà de tout ce que l'on peut dire, soyons honnêtes, la Cnamgs aide et a beaucoup aidé les Gabonais dans le cadre de la santé pour tous. Je suis un des bénéficiaires de cette opportunité que je qualifie de nationale. Le Gouvernement gabonais a mis en place quelque chose de louable, de bénéfique qui sauve des vies et redonne le sourire à plusieurs familles démunies ».

Il faut toutefois aussi noter que les services de la Cnamgs devraient étendre leurs tentacules dans les coins et recoins du pays afin que tous les Gabonais soient au même niveau d'informations pour qu'ils puissent eux aussi, bénéficier des bienfaits de cette opportunité nationale. Si tant bien que la solidarité à un sens, elle devrait être la chose la mieux partagée, surtout auprès des Gabonais économiquement faibles et en manque d'informations nécessaires.

Par Martial TSONGA

Lire l'article original

Plus d'articles Gabonnais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GabonSanté tropicale au Gabon
Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !