Santé tropicale au Gabon - Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Gabon > Revue de presse

Revue de presse

Gabon : Une ‘‘armée'' d'experts pour combattre le paludisme à l'intérieur du pays - 11/03/2007 - Gabonews - GabonEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Des experts du ministère gabonais de la santé, de l'OMS, de l'UNICEF, du PNUD et de la LFA ont entamé depuis le 8 mars une mission sur le terrain pour combattre le paludisme, une des maladies les plus mortels dans le pays, a annoncé le ministère gabonais de la santé. La mission cadre avec l'objectif de l'OMS : faire reculer le paludisme d'ici 2016. Les experts resteront sur le terrain jusqu'au 20 mars prochain avec pour but de dynamiser la lutte contre le paludisme.

La délégation sensibilisera, à cet effet, les autorités locales (administratives et politiques), les prestataires de soins, les grossistes, les pharmaciens, les leaders d'opinion sur le terrain sur les dangers de cette maladie qui constitue la première cause d'hospitalisation.

Le paludisme est endémique dans toutes les provinces du Gabon. Il est la première cause de morbidité et de mortalité. La prévalence moyenne est de 47% chez les enfants de moins de 5 ans et 40% des fièvres diagnostiquées au Centre hospitalier de Libreville (CHL) sont d'origine palustre.

Le traitement de la maladie serait devenu plus complexe avec l'extension de la chimiorésistance (Résistance à la chloroquine supérieur 90% dans certaines provinces). Ceci a conduit les autorités gabonaises à changer la politique du médicament antipaludique, rappelle-t-on.

Le traitement de la maladie étant devenu très complexe, le gouvernement privilégie la prévention par l'utilisation des moustiquaires imprégnées d'insecticides.

Le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) a reçu un don de 75 000 moustiquaires imprégnées qu'il distribue gratuitement à travers le pays. Le don lui a été attribué par le Fonds mondial de lutte contre le paludisme.

L'objectif d'ici 2010 est de faire de sorte que 85% de femmes enceintes et d'enfants de 0 à 5 ans dorment sous une moustiquaire imprégnée et de faciliter l'accès à un traitement efficace et gratuit à ces deux catégories sociales les plus vulnérables à cette maladie, selon le docteur Safiou Razak, chef de département épidémiologie au PNLP.

GN/YLG/YKM/07

Lire l'article original

Plus d'articles Gabonnais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GabonSanté tropicale au Gabon
Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !