Santé tropicale au Gabon - Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Gabon > Revue de presse

Revue de presse

Gabon : Régression de l'épidémie de Chikungunya à Libreville - 12/07/2007 - Gabonews - GabonEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le coordonnateur de la surveillance de l'épidémie de Chikungunya, Docteur Médard Toung Mve, a annoncé jeudi à Libreville, dans un point de presse la régression de chikungunya à Libreville et ses environs. « Le taux de positivité de la deuxième série de prélèvements réalisé fin juin 2007 chez les cas suspects des communes de Libreville et d'Owendo est passé de 15% soit 57 résultats positifs sur 376 prélèvements, contre 39% au mois de mai dernier », a déclaré le Docteur Médard Toung Mve. Selon lui, la province du Woleu- Ntem (Nord), depuis la progression de l'épidémie, le virus continue d'être identifié chez environ 33% des patients.

Pour M. Toung Mve, les données de la surveillance épidémiologique et du laboratoire montrent que l'épidémie régresse à Libreville et à Owendo, mais que le virus y circule encore.

Par ailleurs, M. Toung Mve a salué les actions réalisées dans le domaine de la lutte contre l'insalubrité, tant par le ministère gabonais de l'environnement que par la mairie de Libreville.

« La lutte anti-vectorielle qui constitue la mesure prioritaire de lutte contre la présente épidémie doit être poursuivie et renforcée sur toute l'étendue du territoire, en mettant à profit la saison sèche, période particulièrement favorable à une efficacité optimale des insecticides et propice à l'accélération des opérations d'assainissement et de suppression des gîtes larvaires. », a-t-il souhaité.

« Les activités de lutte contre la maladie doivent se poursuivre tant que la déclaration de la fin de l'épidémie n'est pas faite », a ajouté M. Toung Mve.

Depuis la déclaration de l'épidémie en avril dernier, plus de 16.000 cas ont été recensés à Libreville et ses environs, et dans le nord du Gabon, selon les derniers chiffres donnés par le gouvernement gabonais.

Le Chikungunya (maladie de l'homme courbé, à cause de très fortes douleurs articulaires que la maladie occasionne), est une maladie infectieuse tropicale, due à un arbovirus, transmis par un moustique.

Le virus responsable du Chikungunya a été découvert en Tanzanie en 1953.

GN/CI/JJS/YKM/07

Lire l'article original

Plus d'articles Gabonnais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GabonSanté tropicale au Gabon
Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !