Santé tropicale au Gabon - Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Gabon > Revue de presse

Revue de presse

Gabon : les ONG engagées dans la lutte contre le paludisme toujours à pieds d’œuvre à Libreville - 06/05/2008 - Gabonews - GabonEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Au lendemain de la célébration à Libreville, de la journée internationale de lutte contre le paludisme, plusieurs Organisations Non Gouvernementales (ONG) engagées dans ce combat, en collaboration avec le Programme national de lutte contre cette maladie, ont déployé depuis lundi, des équipes, à travers les quartiers de Libreville, avec pour principale mission, l’imprégnation des moustiquaires, et la distribution des pesticides; une opération gratuite ouverte à toute les populations sans distinction aucune, et ce, jusqu’à la fin du mois, a constaté GABONEWS.

Menées par des agents qualifiés, membres de la Coordination des associations islamiques pour la lutte contre le paludisme au Gabon, ayant reçu au préalable, des formations dans les centres appropriés, ces équipes qui sillonnent les quartiers: Nzeng Ayong et Nkembo, procèdent à l’imprégnation de toutes les moustiquaires reçues par les populations, tout en rappelant que la durée du produit sur la moustiquaire est de 6 mois. Passé ce délai, elle n’est plus une arme efficace.

Une véritable aubaine pour de nombreuses mamans et plusieurs familles qui manifestent déjà leur adhésion à cette initiative, sachant que le paludisme est une affaire de tous, vu qu’il touche toutes les couches de la population et constitue, la première cause de consultation et de décès au Gabon, avec un taux annuel de 35 à 45 %;

Selon des études qui ont été menées, sur 311 femmes enceintes, il a été prouvé que 57 % d’entre - elles sont infectées par le plasmodium falciparum (le parasite le plus dangereux) et 64 % de jeunes filles enceintes pour la première fois, sont susceptibles de faire la maladie.

Des chiffres très lourds de conséquences qui interpellent plus que jamais, la conscience collective.

GN/MM/DCD/08

Par: Murielle MENDOUA

Lire l'article original

Plus d'articles Gabonnais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GabonSanté tropicale au Gabon
Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !