Santé tropicale au Gabon - Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Gabon > Revue de presse

Revue de presse

Il faut « une meilleure efficacité des tradithérapeutes dans les soins de santé primaire», Sim Lice Ami - 08/09/2008 - Gabonews - GabonEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Pour Sim Lice Ami de la Fédération Internationale des Tradipraticiens (FIT), il faut « une meilleure efficacité des tradithérapeutes dans les soins de santé primaire ». Elle a tenu ces propos à l’occasion de l’ouverture, samedi à Libreville, des manifestions marquant la célébration de la Journée de la médecine traditionnelle africaine.

Selon Sim Lice Ami, praticien, spécialiste en herpétologie, la médecine traditionnelle, aussi vieille que le monde a été toujours au service de l’humanité. En effet a-t-elle dit, les plantes, l’eau, la prière et d’autres procédures additives ont été toujours connues et utilisés pour leur vertu.

Ainsi, indique-t-il, « la médecine traditionnelle a constitué la source des remèdes contre de nombreuses maladies depuis de nombreuses années. Bien que depuis l’avènement de la médecine dite scientifique et de la découverte du médicament miracle, antibiotique, sulfamide, la médecine traditionnelle a pris des allures douteuses.

Pour une meilleure efficacité des tradithérapeutes dans les soins de santé primaire (SSP), affirme-t-il, il faut que le médecin traditionnel mette en place un laboratoire, une pharmacie, tout en respectant l’hygiène.

Par ailleurs, conclu-t-il, le comportement du médecin traditionnel face à son patient doit être professionnel. Il faut qu’on intègre les méthodes d’acquisition des faits pathologiques : interrogatoire, la fiche de renseignement pathologique, carnet de santé, examens cliniques, ordonnances, suivi sanitaire malade.

GN/MNR/DCD/08

Par : Rostano Eloge MOMBO NZIENGUI

Lire l'article original

Plus d'articles Gabonnais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GabonSanté tropicale au Gabon
Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !