Santé tropicale au Gabon - Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Gabon > Revue de presse

Revue de presse

Clôture de l’atelier sur la différenciation des moustiques à Libreville - 17/10/2008 - Gabonews - GabonEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le séminaire atelier sur la différenciation des moustiques, initié depuis lundi par le service médical de l’armée Française à Libreville en collaboration avec le Programme Nationale de Lutte contre le Paludisme (PNLP), s’est achevé vendredi avec des techniques plus efficace pour la lutte contre le parasite responsable du paludisme.

« L’opération a consisté à prélever les larves de moustiques dans les marres, que nous avons mis en culture pendant 72 heures. Une fois les moustiques devenus adultes, nous les différencions et les classions par groupes », a déclaré Marie Pascale Gniéngui agent au PNLP.

« Aussi, de toutes les expériences faites, il a été prouvé que seule l’Anophèle femelle était responsable de la transmission du paludisme à l’être humain », a-t-elle ajouté.

Les Docteurs Thierry Coffinet de l’armée Française, spécialisé en entomologie médical et Romain Mourou de l’Université des sciences de la santé de libreville (USS), ont édifié les participants sur les différents procédés liés aux techniques de prise de chaque sorte de moustique.

Pendant cinq jours les agents en service au programme national de lutte contre le paludisme, et ceux du service d’hygiène publique ont grâce à cet atelier, pu renforcer leurs capacités en matière de prévention et de lutte contre le paludisme qui constitue la première cause de maladie et de décès au Gabon, soit 35% à 45% du taux de mortalité.

GN/MM/YKM/DCD/08

Lire l'article original

Plus d'articles Gabonnais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GabonSanté tropicale au Gabon
Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !