Santé tropicale au Gabon - Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Gabon > Revue de presse

Revue de presse

Gabon : timide engouement dans les centres de dépistage volontaire de Libreville - 02/12/2008 - Gabonews - GabonEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Un léger engouement des populations dans les centres de dépistage volontaire de Libreville, a été observé lundi dernier, malgré la gratuité du test à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le Sida. La célébration de la 20ème Journée mondiale du Sida qui, pour l’édition 2008, était couplée à la Journée Nationale ne semble pas avoir particulièrement fléchir la courbe de fréquentation des centres agrées de dépistage gratuit. Le 1er décembre c’est presque « en traînant les pieds » que certaines personnes se sont rendues auxdits centres, a constaté un journaliste de GABONEWS.

Selon les agents présents au Programme national de lutte contre le Sida et les infections sexuellement transmissibles (PLIST-SIDA), du Mouvement gabonais pour le Bien-être Familiale (MGBEF), et du Centre de Transfusion sanguine (CTS), « certaines personnes ont manifesté de l’intérêt pour venir effectuer un dépistage, mais l’engouement est resté au dessous des attentes ».

Aude Fotso en fonction au MGBEF s’est voulue plus précise « aujourd’hui (lundi), 100 personnes se sont fait volontairement dépister contre 175 l’année dernière ».

A Libreville, ces centres comme les ONG, ont accru leur sensibilisation sur le dépistage, considéré comme « le nouvel enjeu de la lutte contre la pandémie au Gabon ».

« Il est important de se faire dépister afin d’être situé sur son statut sérologique, mais il est souhaitable que des couples se manifestent de plus en plus », a souligné, un agent du PLIST-SIDA, qui a requit l’anonymat. car la probabilité des couples discordants existe. « Nous en avons enregistré aujourd’hui », a-t-elle ajouté.

Au Gabon, le taux de prévalence est passé de 8,5 à 5,9 %. Les jeunes restent la tranche la plus touchée.

Actuellement le Gabon enregistre quelques 54.000 personnes vivant avec le VIH/SIDA. On estime à 14 000 le nombre d'orphelins du Sida.

GN/OB/IZ/08

Par: Orphé BOUTET (Gabonews.ga)

Lire l'article original

Plus d'articles Gabonnais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GabonSanté tropicale au Gabon
Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !