Santé tropicale au Gabon - Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Gabon > Revue de presse

Revue de presse

Gabon : Centre Hospitalier de Libreville : Timide reprise du service minimum sous menace de grève des médecins - 02/03/2009 - Gabonews - GabonEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les agents du Centre Hospitalier de Libreville, le plus grand établissement sanitaire du Gabon, ont repris timidement avec le service minimum ce lundi, suite à la satisfaction des revendications de leur syndicat par le gouvernement, a constaté un reporter de GABONEWS. Grâce à un dialogue franc entre les autorités de la santé et les membres des syndicats de la santé, la sérénité commence à avec la reprise du service minimum au CHL.

Le « va et vient » des blouses blanches est visible dans les services et cette reprise est saluée par plusieurs malades : « C’est ici qu’on retrouve notre santé, je n’ai pas d’argent pour aller dans les cliniques », s’exprimait une maman qui accompagnait sa fille en phase d’accouchement.

Les agents de la santé publique étaient en grève depuis le 12 janvier 2009. Ils réclamaient le relèvement de leur indemnité de logement et la prime de risques sanitaires. Pour faire passer leurs revendications, ils avaient décidé d’arrêter le service minimum.

La timide reprise observée ce matin au Centre hospitalier de Libreville est concomitante à la menace du dépôt, ce lundi, d’un préavis de grève par les médecins de la fonction Publique regroupés au sein du Syndicat des médecins fonctionnaires gabonais (SYMEFOGA).

Cette décision a été prise lors d’une assemblée générale de ce syndicat, tenue vendredi dernier, pour réclamer que les salaires des médecins soient remis sur virement bancaire.

Ceux-ci avaient été mis sur « bons de caisse » dont le retrait était assujetti à la justification de la présence sur les lieux de travail, conformément à une décision que le gouvernement avait prise, en rétorsion à l’arrêt du service minimum par les personnels de santé affiliés au Synaps, notamment.

Les médecins, qui n’étaient pas alors en grève, ajoutent deux autres motifs à leur préavis: l’ouverture et la réhabilitation des services-clés du CHL et de tous les plateaux techniques, ainsi que le paiement de la prime de risques hospitaliers.

GN/CI/CWNB/09
Par: Christian IPEMOSSO

Lire l'article original

Plus d'articles Gabonnais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GabonSanté tropicale au Gabon
Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !