Santé tropicale au Gabon - Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Gabon > Revue de presse

Revue de presse

Le premier ministre gabonais a annoncé que son gouvernement étudie la possibilité de supprimer les frais « payés par les patients» dans toutes les structures hospitalières du service public - 29/06/2006 - Gabonews - GabonEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le premier ministre gabonais, Jean Eyeghe Ndong a annoncé mercredi dans une communication aux sénateurs que son gouvernement étudie la possibilité de supprimer les frais « payés par les patients» au Centre hospitalier de Libreville (CHL) et souhaite étendre la mesure dans toutes les structures hospitalières du service public.

« Mes recherches sur ce dossier indiquent que les patients paient par an 600 millions de FCFA au CHL », a affirmé le premier ministre sans préciser si ces frais payés par les patients ne concernent que les consultations ou d'autres dépenses encore. « Il faut payer pour accéder aux soins !», s'est-il étonné.
M. Eyeghe Ndong a annoncé que ses services souhaitent inscrire dans le budget 2007 de l'Etat gabonais, une ligne budgétaire de 600 millions de FCFA sur les crédits du CHL afin de supprimer le paiement de ces frais. La mesure sera étendue dans d'autres structures sanitaires du service public après étude, a-t-il immédiatement ajouté.

Le 6 mai dernier, le Premier ministre gabonais, accompagné d'une équipe très légère de son cabinet et du ministre délégué à la santé André Christ Nguembet, a effectué une visite inopinée au CHL dans le but de toucher du doigt les réalités de fonctionnement de ce principal centre hospitalier du Gabon. M. Eyeghe Ndong a, à cette occasion, eu des discussions à bâton rompu avec le personnel de service. Il a vivement critiqué et dénoncé certaines pratiques dans cette vitrine du secteur sanitaire du pays. Outre le paiement des frais de consultation, le premier ministre a désapprouvé la politique de gestion du médicament. Il a découvert que par manque « d'entrepôts » certains médicaments destinés au CHL étaient « conservés » hors de l'établissement. Construit à l'époque coloniale, le CHL compte 38 services pour 637 lits. Il est doté d'un budget annuel de 4 milliards de FCFA.

GN/YLG/AN/06.

Lire l'article original

Plus d'articles Gabonnais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GabonSanté tropicale au Gabon
Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !