Santé tropicale au Gabon - Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Gabon > Revue de presse

Revue de presse

La journée mondiale du Diabète célébrée en différée à Libreville sur fond de dépistage - 22/11/2009 - Gabonews - GabonEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Célébrée en différé le samedi 21 novembre sur fond de dépistage, la Journée mondiale du Diabète a reçu un engouement mitigé au Gabon du fait que la maladie est encore mal connue par une grande partie de la population alors que la prévalence se situe actuellement entre 3 et 4% de la population nationale, a constaté GABONEWS. Coordonnée par le Directeur du Programme national de lutte contre les maladies non transmissibles et spécialiste du Diabète, Dr. Eric Baye, au côté de l’ensemble du service d’Endocrinologie du plus grand centre hospitalier du pays, la journée mondiale du diabète, Célébrée le 14 novembre de chaque année à travers le monde, a été la commémorée, à Libreville, au Centre Hospitalier (CHL).

Pour l’occasion, le Dr Eric Baye a déclaré dans un entretien exclusif accordé à GABONEWS qu’« au niveau national, nous n’avons pas une prévalence, nous avons des données hospitalières, mais une campagne comme celle d’aujourd’hui, va nous permettre d’avoir une certaine orientation sur la prévalence des diabétiques qu’il y a, à Libreville. La prévalence se situe entre 3 et 4% de la population nationale ».

Il poursuit en outre que « Ce qui est inquiétant c’est qu’il y a une dizaine d’années nous étions autour de 2% et donc en dix ans, il y a eu un doublement de diabétiques ».

Pour le Docteur, « Et si rien n’est fait au niveau des populations et de la prévention, nous risquons d’atteindre 10% dans les 30 ans qui suivent ».

Il précise en outre que « les indicateurs sanitaires qui font penser à l’explosion du diabète sont principalement le mode de vie ».

Le coordonateur de cette journée mondiale à Libreville a d’ailleurs pris le slogan inscrit sur leur T-shirt de la manifestation pour expliquer les origines de la maladies :« A savoir l’alimentation trop riche; sur le plan calorique, trop grasse, trop sucrée, l’abus d’alcool et la sédentarisation (manque de sport et d’activité physique), l’obésité qui est de plus en plus présent et très tôt chez les enfants, tous ces éléments expliquent la présence accrue de cette maladie qui exploser si nous ne faisons rien ».

Aussi, a-t-il mentionné, « comme dans tous les pays émergents, le diabète qui nous intéresse c’est celui du type 2. Il attaque généralement l’adulte (de 20 à 70 ans). Mais pour être plus précis, c’est à partir de 40 ans que les risques sont plus importants. Compte tenu de l’explosion de l’obésité, notamment chez les enfants, cet âge a tendance à descendre. Nous observons des diabétiques de plus en plus jeunes à cause notamment de leurs poids de plus en plus élevé ».

En terme d’actions à mener pour faire reculer l’évolution vertigineuse de la maladie dans le pays, le spécialiste a tenu à attirer l’attention des autorités et du personnel soignant : « il y a deux actions principalement à mener (personnel soignant et pouvoirs publics), premièrement une action de prévention vis-à-vis des personnes non diabétiques. L’action la plus simple c’est le dépistage lorsqu’on a un parent diabétique et lorsqu’on a plus de 40 ans ou lorsqu’on est en surpoids (obèse) il faut se faire dépister. C'est-à-dire faire mesurer sa glycémie (taux de sucre) le matin ».

Le deuxième acte, c’est sur le plan thérapeutique, c'est-à-dire, les personne diabétiques, « il faut nous que poursuivions les efforts sur le plan de l’éducation et que les pouvoir publics puissent au moins fournir des médicaments à ces patients pour éviter l’évolution vers des complications », a précisé le docteur Baye.

Pour conclure, il a donné une esquisse de la bonne alimentation à avoir pour être à l’abris de cette maladie :« il est important de proposer un style de vie et d’alimentation sain : prendre moins d’alcool, moins de sucre, moins de matières grasses, mais manger plus de légumes des fruits, éviter de donner des boissons, soda, des pâtisseries et autres à nos enfants à longueur de journée, tous les produits qui concourent à faire prendre à nos enfants du poids très vite et naturellement proposer du sport. Il faut que l’on augmente le nombre d’heures d’éducation physique et sportive par semaine à l’école, il faut que les actifs occupés puissent avoir du temps et des espaces pour faire quelques exercices et pour cela, il faut développer des airs de jeux et de sport dans nos villes ».

GN/DAN/DCD/09
Par: Douglas Anselme NTOUTOUME

Lire l'article original

Plus d'articles Gabonnais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GabonSanté tropicale au Gabon
Le guide de la médecine et de la santé au Gabon


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !