Santé tropicale en Guinée - Le guide de la médecine et de la santé en Guinée


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Guinée > Revue de presse

Revue de presse

Les médicaments de la rue tuent toujours - 07/10/2011 - Guinée Conakry Info - GuinéeEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Plus qu’hier, la consommation des "médicaments de la rue" constitue encore un véritable problème de santé en Guinée. Le plus souvent surdosés ou même falsifiés ces médicaments contribuent de manière drastique à détériorer la santé publique. Les familles les moins nanties, qui n’arrivent pas à accéder aux produits vendus dans les pharmacies, sont naturellement les plus exposées. Le gouvernement qui a pris conscience du danger que représente la consommation de ces médicaments, s’apprête a engager une lutte sans merci contre ce fléau, à travers d’abord, une campagne de sensibilisation à outrance, suivie de la phase de répréhension des vendeurs récalcitrants, selon la loi...

Sur les causes principales de la consommation quasi générale des médicaments de la rue, les compatriotes interrogés évoquent la pauvreté, plus précisément la faiblesse du pouvoir d’achat, qui ne permet pas aux familles à revenus modestes de se procurer les produits dans les officines pharmaceutiques. Ainsi, « dans les boutiques du grand marché de Madina, vous avez une plaquette de paracétamol à moins de 500 Gnf contre 1000 à 1500 Gnf. C’est exactement la même chose pour les autres produits prescrits contre les maladies courantes comme le paludisme ou la dysenterie amibienne», témoigne un enseignant.

D’où la ruée vers la pharmacie par terre, qui a fini par conquérir tout un quartier dans le grand marché de Madina par exemple. Un lieu fréquenté journellement par des milliers de personnes, qui ne demandent pas mieux que des médicaments abordables. Un argument certes valide, mais qui ne suffit pas, de l’avis de nombreux spécialistes qui reprochent aux médicaments de la rue d’exposer les patients à des risques de surdose et même à des cas de complications. Vu que certains médicaments sont composés des substances dangereuses qui, au lieu de guérir, peuvent tuer. C’est pourquoi argumente-t-on, l’élément essentiel pour guérir une maladie étant le médicament, il ne sert à rien de lésiner sur les moyens pour s’en procurer.

Tout un combat qui passe nécessairement par l’amélioration des conditions de vie des populations à la base et un renforcement considérable des contrôles au niveau des frontières pour empêcher l’entrée sur le marché des médicaments contrefaits. Un défi à la portée des services compétents de la Guinée, mais quand bien même difficile, pour qui sait que près de 50% des produits pharmaceutiques vendus dans le monde sont falsifiés.

Salématou Diallo

Lire l'article original

Plus d'articles Guinéens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GuinéeSanté tropicale en Guinée
Le guide de la médecine et de la santé en Guinée


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !