Santé tropicale en Guinée - Le guide de la médecine et de la santé en Guinée


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Guinée > Revue de presse

Revue de presse

Pandémie : le visage féminin du Sida en Guinée - 11/12/2013 - Guinée Conakry Info - GuinéeEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

A l’instar des autres pays du monde, la Guinée à célébré le 1er décembre dernier, la journée internationale de lutte contre le VIH /sida sous le thème « zéro nouvelle infection, zéro stigmatisation ». En communion avec les personnes affectées et infectées de ce virus dangereux qui continue à semer la mort à travers le monde. Ce slogan ne se veut pas creux, c’est pourquoi les associations de personnes porteuses de VIH, qui collaborent déjà avec les autorités sanitaires du pays, ont été étroitement associées à cette célébration placée sous l’autorité de la primature.

Au cours des festivités un accent particulier a été mis sur la recrudescence de nouvelles infections. Vu que la pandémie du Sida n’a pas connu un réel recul au cours des dernières années en Guinée. Au contraire, de nouveaux cas ont été enregistrés un peu partout à travers le pays, avec une mention spéciale pour les zones minières, où le taux de prévalence reste toujours le plus élevé...

Selon les statistiques sanitaires disponibles au niveau du ministère de la santé, en Guinée, 121.951 personnes portent le VIH, dont 1.5 % hommes et 2.5 % femmes. Ce qui confère à cette pandémie un visage particulièrement féminin. Avec tout ce que cela comporte comme difficultés en matière de prise en charge dans le cadre de la trithérapie.

Une certaine amélioration par rapport aux années écoulées grâce au soutien financier du gouvernement qui a débloqué un montant total de 19 milliards de francs guinéens, au compte de l’année 2013. En effet, seulement 58% de séropositifs étaient pris en charge en 2012.

Kerfalla Kourouma pour GuineeConakry.info

Lire l'article original

Plus d'articles Guinéens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GuinéeSanté tropicale en Guinée
Le guide de la médecine et de la santé en Guinée


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !