Santé tropicale en Guinée - Le guide de la médecine et de la santé en Guinée


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Guinée > Revue de presse

Revue de presse

Journée mondiale du don de sang : '' Le risque de transmission des infections par la transfusion sanguine reste réel '', affirme Dr Luis Gomes Sambo, Directeur Régional OMS - 14/06/2006 - Guinée Conakry Info - GuinéeEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le 14 juin, nous commémorons la Journée mondiale du Don de Sang, instituée en 2005 par l'Assemblée mondiale de la Santé. Cette journée est commémorée en reconnaissance des sacrifices consentis par les donneurs volontaires de sang et pour marquer l'importance du don de sang volontaire et bénévole dans l'approvisionnement en sang non contaminé...

Cette année, la Journée mondiale du Don de Sang est axée sur « l'engagement à garantir un accès universel au sang non contaminé». Dans le même esprit, la promotion du don de sang volontaire constitue l'un des objectifs de la Stratégie régionale africaine pour la sécurité transfusionnelle, adoptée par les Ministres de la Santé au cours de la 51ème session du Comité régional tenue à Brazzaville, en 2001.
La nécessité de faire des collectes de sang en quantités suffisantes pour satisfaire les besoins des malades est ressentie avec plus d'acuité dans les pays en développement, en particulier en Afrique. De nombreux patients, notamment les femmes et les enfants, continuent de mourir à cause du manque de sang. D'autres sont infectés par la transfusion de sang contaminé, surtout dans les zones reculées ne disposant pas de structures adéquates pour effectuer les collectes et tester le sang. Il est important de souligner ici que dans chaque pays, la responsabilité d'assurer un approvisionnement suffisant en sang non contaminé là où le besoin se fait sentir incombe au gouvernement.
Les enquêtes menées récemment dans 38 pays de la Région africaine montrent que sur une population de plus de 430 millions d'habitants, quelque 2,2 millions d'unités de sang seulement ont été prélevées en 2004, soit un taux de prélèvement annuel d'environ 5 unités pour 1000 habitants, ce qui est de loin inférieur aux besoins estimés à 10-30 unités pour 1000 habitants.

Dans 12 pays seulement, la collecte de la totalité des poches de sang s'est faite chez les donneurs volontaires et bénévoles, et 98,5 % des poches ainsi prélevées ont été testées pour le VIH, 94,53 % pour l'hépatite B, 81 % pour l'hépatite C et 96,25 % pour la syphilis.

Le risque de transmission de ces infections par la transfusion sanguine reste donc réel, dans la mesure où le sang destiné à la transfusion n'est pas soumis partout à un dépistage systématique de toutes ces infections dont la prévalence est malheureusement parfois signalée, dans certains pays, chez les personnes donnant du sang pour la première fois.
Toutefois, je me dois de reconnaître que certains pays ont fait d'importants progrès qui leur ont permis d'améliorer de manière significative la sécurité et la disponibilité du sang pour les malades. Ceci grâce à leur engagement politique et à la mise en œuvre de stratégies efficaces. En 2004, des taux de collecte de plus de 10 unités de sang pour 1000 habitants ont été enregistrés dans huit pays. Certains pays, grâce à l'application de stratégies de recrutement de donneurs de sang adaptées et de programmes d'assurance qualité fonctionnels, ont enregistré de très faibles taux de prévalence d'infections transmissibles par la transfusion sanguine chez les donneurs de sang volontaires.

Parmi les personnes effectuant les dons de sang pour la première fois, des taux de prévalence du VIH inférieurs à 0,5% ont été enregistrés dans huit pays où ces taux sont pourtant beaucoup plus élevés dans la population générale. En outre, dans sept autres pays, les prévalences du VIH, de l'hépatite B, de l'hépatite C et de la syphilis chez les personnes effectuant régulièrement des dons de sang sont beaucoup plus faibles.
Je tiens ici à adresser mes félicitations à tous ceux qui ont permis d'obtenir ces résultats, et je les invite à redoubler d'effort et à partager leurs expériences avec d'autres pays de la Région. J'invite également tous ceux qui n'ont pas encore pu répondre aux attentes de leurs populations, en dépit des efforts déployés jusqu'à présent, à bien identifier les contraintes rencontrées, afin d'y apporter des solutions adaptées.

À vous tous, donneurs de sang, je voudrais réaffirmer que vous constituez la pierre angulaire des services de transfusion sanguine. Sans votre contribution par ce précieux don, le don de la vie, peu de progrès auraient été réalisés. Le remarquable travail que vous faites, individuellement ou à travers vos différents clubs et associations, a contribué à sauver des millions de vies. Je saisis cette occasion pour vous remercier une fois de plus de votre contribution inestimable aux efforts déployés à l'échelle mondiale pour fournir, en quantités suffisantes, du sang non contaminé à tous les patients qui en ont besoin.

Je voudrais également en appeler à tous ceux d'entre vous qui sont en bonne santé et qui répondent aux critères requis pour le faire, de venir donner un peu de leur sang et de contribuer ainsi à sauver davantage de vies et à donner la joie à ceux qui sont dans la tristesse. Personne ne sait quand et où nous pouvons avoir besoin de sang. Conjuguons donc nos efforts pour sauver des vies par cet acte simple, mais exaltant, celui du don de sang.

Pour sa part, le Bureau régional de l'OMS pour l'Afrique, en collaboration avec les Bureaux de pays, le Siège et tous les autres partenaires, continuera de soutenir l'élaboration des politiques, des stratégies et des plans, ainsi que la production des matériels nécessaires à la mise en place de services de transfusion fiables et efficaces, basés sur le don de sang volontaire et bénévole.
C'est uniquement à travers l'engagement de chacun et de chacune d'entre nous au don volontaire de sang qu'il sera possible de garantir l'accès universel au sang non contaminé.

Lire l'article original

Plus d'articles Guinéens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GuinéeSanté tropicale en Guinée
Le guide de la médecine et de la santé en Guinée


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !