Santé tropicale en Guinée - Le guide de la médecine et de la santé en Guinée


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Guinée > Revue de presse

Revue de presse

Scoop GCI/hôpital de KIPE : la 1ère structure de référence en Guinée est lancée - 14/04/2011 - Guinée Conakry Info - GuinéeEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Après plus de huit mois d’hésitation, "l’Hôpital de l’Amitié Sino-Guinéenne" de 120 lits, situé en plein cœur de la Cité des Médecins du quartier Kipé, dans la commune de Ratoma, a été officiellement inauguré le mercredi 13 avril 2011, par le chef de l’Etat en personne, Pr Alpha Condé. Une grandiose et solennelle cérémonie qui a été, à juste raison, largement mise à profit pour louer plus d’un demi-siècle de coopération fructueuse entre la Guinée et la Chine. Aussi bien par les ministres guinéens de la coopération, de la santé et de la construction que par le vice ministre chinois du commerce qui représentait, à cette grande occasion, son gouvernement et son Etat...

"L’Hôpital de l’Amitié Sino-Guinéenne" est un don du peuple chinois dans le cadre du renforcement de l’amitié entre les deux pays. Elle est la première structure de référence en Guinée. En d’autres termes, sa finalité est de traiter les cas de maladie les plus compliqués, que élicats les centres hospitalo-universitaires ne peuvent traiter.

Bref, il est une structure de spécialités qui gérera des problèmes récurrents de neurologie, de cardiologie, de traumatologie, de chirurgie thoracique, de Kinésithérapie et autres. « L’hôpital d’amitié sino-guinéenne n’est donc pas fait pour le traitement des cas de simples courbatures ou du paludisme » témoigne le Directeur Dr Fodé Ibrahima Camara.

Mais plutôt pour faire face à cas compliqués de maladies. Sa vocation est alors de réduire le nombre trop élevé de d’évacuations sanitaires évalués par le ministre de la santé et de l’hygiène publique à 15 milliards de francs guinéens. Inutile de rappeler que pour bénéficier des soins au sein de cette infrastructure médicale, à défaut d’une bourse sanitaire de l’Etat, il faut avoir un portefeuille bien garni.

Le personnel au nombre de 34 guinéens rompus à la tâche, et ayant effectué des stages d’initiation aux nouveaux équipements en Chine, appuyés par une bonne vingtaine d’experts chinois, se disent prêts à passer à l’acte. Pour cela, ils n’attendent plus que l’installation de certains équipements disponibles dans les magasins de l’hôpital. Ce qui ne tardera pas à être fait par une mission d’experts spécialisés.

Le centre bénéficie, outre de trois électrogènes de 700 KWA chacun, d’une ligne spéciale tirée par les bons soins des services spécialisés de l’EDG. L’Hôpital l’Amitié Sino-Guinéenne est appelé à recevoir des grandes personnalités politiques, culturelles et autres en provenance de la Guinée et de la sous région. Conséquemment, le Directeur du centre, Dr Fodé Ibrahima Camara se propose de mettre en place une dynamique cellule de communication pour lui permettre de se concentrer sur l’essentiel: Les cas délicats de maladie.

Kerfalla Kourouma pour GuineeConakry.info

Lire l'article original

Plus d'articles Guinéens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GuinéeSanté tropicale en Guinée
Le guide de la médecine et de la santé en Guinée


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !