Santé tropicale en Guinée - Le guide de la médecine et de la santé en Guinée


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Février 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Novembre/Décembre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Décembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Guinée > Revue de presse

Revue de presse

Sensibilisation : la semaine de la Planification familiale avec PSI-Guinée - 06/06/2011 - Guinée Conakry Info - GuinéeEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le centre médical communal de Ratoma a servi, dans la matinée du lundi 6 juin 2011, de cadre au lancement officiel de la semaine de la Planification Familiale. Une cérémonie solennelle qui a enregistré, outre la présence des autorités locales, la mobilisation des nombreux groupements et coopératives féminines de la ville de Conakry, ainsi que des agents de santé des différents centres médicaux communaux de la capitale...

Tout ce beau monde pour créer une ambiance propice à la bonne communication des messages pour le changement de comportements. Pour amener le public cible à assimiler les messages positfs pour la société, PSI Guinée a fait appel au duo de comédiens-chanteurs, certainement les plus populaires du moment que sont: Karamo Kabakoudou et Grand Devise.

Ces deux talentueux artistes ont présenté un sketch dont le scenario flétrit la procréation incontrôlée dans les foyers et encourage la Planification Familiale. Le tout sur fond d’une musique tirée de leur dernier album et que les deux comédiens dansent, sous des salves d’applaudissements, de cris et de sifflets, avec un style particulièrement comique et attractif.

Et puis, pour détendre l’atmosphère et joindre l’utile à l’agréable, ce fut au tour de la star Missia Saran Diabaté de prendre le podium à son compte pour chanter le morceau "Soromaya" tiré de son premier album ‘’Petit Piment’’. Une musique légère qui sensibilise sur la souffrance des femmes qui enfantent.

Et la cérémonie proprement dite pouvait commencer par l’allocution de bienvenue la Directrice Régionale de la santé de Conakry, Tata Kankou qui se réjouira du fait qu’une telle cérémonie se déroule dans une structure sanitaire se son ressort. Elle indiquera que la faiblesse de la couverture en matière de planification familiale s’explique par le manque de sensibilisation. Pour ce faire, « nous demandons à nos structures de s’impliquer davantage pour une forte utilisation des méthodes contraceptives » précisera Tata Kankou.

En prenant la parole au nom de PSI-Guinée, Dr Bella Diallo a déclaré : « la promotion de la planification familiale est l’une de nos activités principales. Nos activités dans ce domaine ciblent les femmes en âge de procréer et leurs conjoints, les professionnels de la santé et les leaders religieux et communautaires».

Une mission d’autant plus noble que le programme de Planification de PSI Guinée vise trois objectifs principaux à savoir : « améliorer le niveau de connaissance des groupes cibles sur les méthodes contraceptives modernes par la mise œuvre d’une intense campagne de communication interpersonnelle ; accroitre l’accessibilité et la disponibilité des contraceptifs aussi bien en milieu urbain que rural par le canal des grossistes pharmaceutiques et la distribution à base communautaire ; contribuer à l’amélioration de la qualité des services par la formation des professionnels de santé en technologie contraceptive et consulting en Planification familiale» explique Dr Diallo.

Le responsable du service communication de PSI Guinée a terminé ses propos par un sincère remerciement envers le gouvernement guinéen et les partenaires que sont l’USAID, la KFW…. pour leurs appuis techniques et financiers importants.

Il reviendra enfin à Dr Madina Rachid, de la direction de la santé reproductive du ministère de la santé et de l’hygiène publique, de procéder au lancement solennel de la semaine de la planification familiale. Dans son allocution de circonstance, la représentante du ministre de la santé a regretté qu’en Guinée, on enregistre encore 160 décès pour 1000 naissances vivantes. Et que le taux de fécondité est évalué à 5%. Alors que le taux de contraception est de 6% seulement.

En s’adressant aux nombreuses femmes présentes sur les lieux, Dr Rachid affirmera que "la contraception n’est pas un obstacle à la procréation, bien au contraire, elle permet aux familles de s’agrandir à un rythme maitrisé".

Avant de terminer son message, Dr Rachid a remercié PSI et les partenaires au développement pour le travail quotidiennement accompli dans le cadre de l’amélioration de la santé publique en Guinée.

PSI et les autorités guinéennes espèrent grâce à cette semaine, convaincre un peu plus les familles guinéennes, à mieux se planifier dans l'intérêt supérieur du pays.

Kerfalla Kourouma pour GuineeConakry.info

Lire l'article original

Plus d'articles Guinéens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GuinéeSanté tropicale en Guinée
Le guide de la médecine et de la santé en Guinée


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !