Santé tropicale en Guinée - Le guide de la médecine et de la santé en Guinée


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Guinée > Revue de presse

Revue de presse

L’hydrocéphalie, une maladie qui touche plus de 100 enfants en Guinée - 11/07/2011 - Guinée Conakry Info - GuinéeEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’hydrocéphalie est une maladie invalidante qui touche plus de 100 enfants en Guinée, a-t-on appris le lundi 11 juillet 2011, au siège social d’Américan Friends Of Guinea, à Somayah, préfecture de Coyah. Cette ONG aide les enfants guinéens atteints de l’hydrocéphalie et appuie l’association des mamans d’enfants hydrocéphales de Guinée. L’hydrocéphalie est une maladie qui entraîne le blocage des voies de circulation du liquide céphalo-rachidien dans les cavités du cerveau. Elle peut avoir une origine génétique, congénitale, si la mère présente certains types d’infections pendant la grossesse, ou peut être causée par une méningite mal traitée. L’accumulation du liquide dans le cerveau entraîne un gonflement du crâne dû à une rétention d’eau qui favorise l’augmentation de la pression dans le cerveau, ayant comme effet secondaire, le retard mental...

S’ils ne sont pas traités, les bébés atteints de cette maladie ne vivent pas au-delà de l’âge de 3 ans. En juin 2011, plus de 100 enfants hydrocéphales ont été enregistrés au niveau de la fondation de lutte contre l’hydrocéphalie à Coyah, et attendent d’être opérés pour survivre. Dans le monde, cette maladie touche 1 enfant sur 500. Le coût de chaque opération est estimé à 5.000 dollars américains.

L’accumulation du liquide dans le cerveau entraîne un gonflement du crâne dû à une rétention d’eau qui favorise l’augmentation de la pression dans le cerveau, ayant comme effet secondaire, le retard mental. S’ils ne sont pas traités, les bébés atteints de cette maladie ne vivent pas au-delà de l’âge de 3 ans.

En juin 2011, plus de 100 enfants hydrocéphales ont été enregistrés au niveau de la fondation de lutte contre l’hydrocéphalie à Coyah, et attendent d’être opérés pour survivre. Dans le monde, cette maladie touche 1 enfant sur 500. Le coût de chaque opération est estimé à 5.000 dollars américains.

L’association des mamans d’enfants hydrocéphales de Guinée et l’American Friends Of Guinea (AFG), comptent sur chaque Guinéen afin de donner à ces enfants une chance de survivre.

CHY/AB/JPO/ST

Lire l'article original

Plus d'articles Guinéens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GuinéeSanté tropicale en Guinée
Le guide de la médecine et de la santé en Guinée


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !