Santé tropicale en Guinée - Le guide de la médecine et de la santé en Guinée


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Guinée > Revue de presse

Revue de presse

Maladies diarrhéiques : PSI lance ORASEL Zinc pour sauver les enfants de Guinée - 26/09/2012 - Guinée Conakry Info - GuinéeEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Présent dans les officines des pharmacies et un peu partout sur le marché à travers le pays, Orasel Zinc, sels de réhydratation orale, le tout nouveau produit de PSI-Guinée, a été officiellement lancé ce mercredi 26 septembre 2012, au Novotel de Conakry, par la première dame de la république en personne, Mme Djènè Kaba Condé.

Laquelle a cru devoir prendre de son temps pour se joindre au département de la santé et de l’hygiène publique, et à la représentation locale de PSI en Guinée pour le combat le plus noble qui soit: la lutte contre l’une des principales causes de décès des enfants avant leur cinquième anniversaire, la diarrhée. Une cérémonie marquée par la présence effective des partenaires étrangers, des ONG nationales et internationales ainsi que de nombreux invités. Et, comme toujours pour joindre l’utile à l’agréable, la prestation du couple, Sékouba Kandia Kouyaté-Sona Tata Condé, a contribué à rendre la fête plus que belle… 23:05 26-9-2012

En cette circonstance exceptionnelle, la salle de la Fatala du Novotel a fait sa toilette, pour revêtir les couleurs d’Orasel Zinc, bleu-orange, dans les quatre coins, à travers des affiches professionnellement bien élaborées.

A 10 heures déjà, la crème des invités était en place pour recevoir la Première Dame, à la tête d’une importante délégation comprenant le ministre de la santé, Dr Naman Kéita, arrivé sur les lieux dans les environs de 10 heures 15mn. Le temps, sans trop de protocole, de passer aux choses sérieuses. En commençant bien sûr par le discours de bienvenue du Représentant Résident de PSI en Guinée, Salifou Compaoré, qui a tenu à faire part de son bonheur devant ce parterre de personnalités présentes à cette cérémonie de lancement d’Orasel Zinc. Un produit qui, selon lui, « renforce l’engagement de son institution à soutenir les actions du gouvernement en matière de promotion de la santé auprès des couches vulnérables et à faible revenu ».

Cette activité qui entre dans le cadre du programme de santé maternelle et infantile de PSI Guinée, rapporte Salifou Compaoré, cible les enfants de moins de 5 ans, « la tranche d’âge au sein de laquelle la prévalence de la diarrhée reste très élevée, 16% (selon EDS, 2005) ».

Pour contribuer de manière efficace à la réduction la mortalité infantile, PSI-Guinée s’est fixée « un objectif noble, la distribution d’ici à décembre 2012 de 300.000 kits d’ORASEL Zinc ». Ce qui est bien à sa portée compte tenu du dynamisme de son équipe opérationnelle sur le terrain.

Ce faisant, dans son marketing social, PSI Guinée compte largement sensibiliser les mères en charge des enfants de moins de 5 ans et distribuer le plus possible « dans les milieux ruraux et urbains à travers les réseaux pharmaceutiques, les produits de grandes consommations et les services à base communautaire ».

En prenant la parole, la coordinatrice auprès du ministère de la santé de la prise en charge intégrée des maladies diarrhéiques, Antoinette Hilal, a expliqué que dans le monde, 12 millions d’enfants meurent avant de célébrer leur cinquième anniversaire. « Beaucoup d’entre eux meurent de pneumonie, de la diarrhée, du paludisme… principalement ». Elle a révélé qu’en Guinée, 90% des décès ont lieu dans les domiciles et que, conséquemment c’est dans les foyers qu’il faut prévenir les déshydratations, en y envoyant les sels de réhydratation orale qui peuvent, « réduire les vomissements à 29% et les perfusions 39% ».

Outre cet état de fait, Antoinette Hilal, a insisté sur la nécessité d’assurer la supplémentation en zinc et le maintien de de l’alimentation à travers des repas additionnels, tout en observant de manière stricte l’allaitement de l’enfant. C’est à ce prix, a-t-elle expliqué, que se produira un impact positif de l’utilisation de l’Orasel et du Zinc.

Pour sa part, le représentant de l’Ambassadeur d’Allemagne en Guinée, D. Robert, a fait remarquer que sa satisfaction est d’autant plus grande que l’engagement des gouvernements guinéen et allemand dans la lutte contre les maladies diarrhéiques est sans faille. Il a ajouté qu’Orasel Zinc arrive à point nommé à un moment où l’épidémie de choléra frappe Conakry et certaines villes du pays profond. D. Robert a surtout fait part de tout l’engament du gouvernement et du peuple allemand à accompagner la Guinée dans la lutte contre les mutilations génitales féminines, les maladies diarrhéiques, la promotion de la santé maternelles génésique entre autres…

« Le ministère de santé accueille favorablement la mise sur le marché d’Orasel Zinc » a indiqué tout heureux, le ministre de ta santé et de l’hygiène publique, Dr Naman Kéita qui a ajouté que pour relever le défi de la réduction des maladies diarrhéiques, « il faut distribuer ce produit le plus loin que possible à travers le pays profond ».

Il a particulièrement salué le travail remarquable de PSI Guinée sur le terrain, « nous réaffirmons notre satisfaction par le marketing social pratiqué par PSI Guinée pour le changement de comportement en Guinée depuis 1991 et de la coopération allemande».

Dans son discours de lancement officiel, la première dame de la république a remercié PSI-Guinée au nom de sa Fondation pour le travail de sensibilisation qu’elle mène quotidiennement et efficacement sur le terrain. « Ma voie est celles de toutes les mères de Guinée. Le lancement d’Orasel Zinc revêt un caractère symbolique fort pour une réduction systématique des maladies diarrhéiques et la mortalité infantiles qu’elle entraine. C’est pourquoi je n’ai pas hésité un seul instant pour engager ma personne et ma Fondation» a-t-elle déclaré.

Avant de procéder au lancement officiel d’Orasel Zinc, la première dame de la république a appelé les Guinéens de partout à vulgariser ce produit pour le plus grand bien des enfants qui en meurent trop souvent. Pour ce faire, « vous ne serez pas seuls » s’est-elle engagée.

A PROPOS D’ORASEL ZINC

« Orasel zinc est un kit de sels de réhydratation Orale (SRO) à faible osmolarité et comprimé de zinc mis sur le marché par PSI Guinée. Il se présente sous forme de boite bleue contenant deux sachets de sels de réhydratation orale et une plaquette de 10 comprimés de zinc. Le sel de réhydratation prévient les états de déshydratation consécutifs à la diarrhée et remplace l’eau perdue lors des selles. Tandis que le Zinc agit sur le développement cellulaire et le fonctionnement du système immunitaire pour prévenir des épisodes ultérieurs. L’administration du Zinc aux enfants (10 à 20 mg, selon l’âge) pendant 10 jours réduit la gravité et la durrée de la diarrhée ».

Bref, « Orasel plus Zinc plus égale combinaison efficace »

Kerfalla Kourouma pour GuineeConakry.info

Lire l'article original

Plus d'articles Guinéens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GuinéeSanté tropicale en Guinée
Le guide de la médecine et de la santé en Guinée


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !