Santé tropicale en Guinée - Le guide de la médecine et de la santé en Guinée


MOOC - Ebola, vaincre ensemble - Plus d'informations


Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

« Chacun d'entre nous a mal à la tête au moins une fois au cours de l'année. Il peut prendre différentes formes et durer de quelques heures à quelques jours. Les maux de tête les plus fréquents sont les céphalées de tension et la migraine. Les femmes ont plus souvent mal à la tête que les hommes. Les causes des maux de tête sont généralement sans gravité mais peuvent plus rarement être un symptôme d'une autre maladie plus sérieuse. »

Quels sont mes symptômes ?

Comment soulager ma douleur ?

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique pour savoir comment :

  • Identifier le mal en fonction de vos symptômes ;
  • vous soulager efficacement et rapidement ;
  • diminuer les risques de le subir à l'avenir.

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Accueil > Santé tropicale en Guinée > Revue de presse

Revue de presse

Une épidémie de rougeole menace la vie des enfants en Guinée - 22/01/2014 - Guinée Conakry Info - GuinéeEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L'UNICEF et ses partenaires se préparent pour organiser une campagne de vaccination contre l’épidémie de rougeole qui vise plus de 1,6 millions enfants. Depuis le mois de novembre dernier, 37 cas ont été confirmés dans la capitale - tous des enfants âgés de moins de 10 ans. Au cours des premières semaines de 2014, le nombre de cas de rougeole a été en forte augmentation et a conduit à la mort d'un enfant.

Cette récente flambée a amené le Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique de la Guinée à déclarer officiellement l’épidémie dans les 3 communes de Conakry, Matam, Matoto et Ratoma. La maladie a également été signalée dans d'autres parties du pays à savoir les préfectures de Boké, Coyah, Dubréka, Kissidougou, et Mandiana. "Nous sommes très préoccupés par cette épidémie. La rougeole est très contagieuse et extrêmement dangereuse, surtout pour les jeunes, en particulier les enfants souffrant de malnutrition...

CONAKRY, 21 Janvier 2014 – UNICEF et ses partenaires se préparent pour organiser une campagne de vaccination contre l’épidémie de rougeole qui vise plus de 1,6 millions enfants.

Depuis le mois de novembre dernier, 37 cas ont été confirmés dans la capitale - tous des enfants âgés de moins de 10 ans. Au cours des premières semaines de 2014, le nombre de cas de rougeole a été en forte augmentation et a conduit à la mort d'un enfant.

Cette récente flambée a amené le Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique de la Guinée à déclarer officiellement l’épidémie dans les 3 communes de Conakry, Matam, Matoto et Ratoma. La maladie a également été signalée dans d'autres parties du pays à savoir les préfectures de Boké, Coyah, Dubréka, Kissidougou, et Mandiana.

"Nous sommes très préoccupés par cette épidémie. La rougeole est très contagieuse et extrêmement dangereuse, surtout pour les jeunes, en particulier les enfants souffrant de malnutrition. Comme nous l'avons déjà vu, elle peut être fatale. Dans une ville à forte densité de populations comme Conakry, la maladie se propage rapidement ", a déclaré le Représentant de l'UNICEF en Guinée Dr. Mohamed Ayoya.

Le Gouvernement de la Guinée, l’UNICEF, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et Médecins Sans Frontières (MSF) conjuguent leurs efforts pour mettre en place des mécanismes coordonnés afin de contenir l’épidémie. Pour la réponse initiale, l'UNICEF fournira des vaccins, des seringues et autres fournitures médicales ainsi qu’un soutien logistique au gouvernement pour la vaccination des enfants des communes de Kaloum et Dixinn, à Conakry ainsi que dans les zones touchées en dehors de la capitale. MSF et l'OMS soutiendront les campagnes de vaccination dans les zones épidémiques déclarées de Conakry, à savoir Matam, Matoto et Ratoma.

La phase de la campagne nationale de vaccination se déroulera dans les semaines prochaines une fois que les vaccins, le matériel y afférant ainsi que les fonds sont disponibles.

En outre, l'UNICEF et ses partenaires fourniront au gouvernement des médicaments pour traiter ceux qui ont déjà été infectés par la rougeole. " Il n'y a pas de temps à perdre ", a déclaré Félix Ackebo, Représentant Adjoint de l’UNICEF. «Nous devons aller plus vite que la maladie parce que l’incubation de la rougeole peut durer jusqu'à 12 jours avant de révéler ses symptômes. Il est possible que la maladie se soit déjà propagée dans le pays. Tous les enfants qui ne sont pas encore immunisés sont à risque. Par conséquent, une campagne de vaccination est nécessaire et urgente. »

L'UNICEF et ses partenaires sont à la recherche de financements pour reconstituer les stocks de vaccins nécessaires pour vacciner tous les enfants âgés de 6 mois à 14 ans. D'autres médicaments pour traiter les personnes déjà infectées sont également nécessaires.

Lire l'article original

Plus d'articles Guinéens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GuinéeSanté tropicale en Guinée
Le guide de la médecine et de la santé en Guinée


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !