Santé tropicale en Guinée - Le guide de la médecine et de la santé en Guinée


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Guinée > Revue de presse

Revue de presse

Grande interview GCI : la campagne anti-Ebola à Dubréka, avec Dr CISSE Fodé, le DP de la santé - 06/06/2015 - Guinée Conakry Info - GuinéeEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Ce dimanche 7 juin va démarrer à Dubréka, la troisième campagne du genre dans le cadre de la stratégie de riposte contre la maladie a virus Ebola (MVE), initiée par la Coordination nationale en collaboration avec les différents partenaires au développement de la Guinée. Pour mieux comprendre les enjeux de cette campagne de recherche active des cas de MVE couplée à la sensibilisation, GuineeConakry.Info a demandé à Justin MOREL Junior qui est déjà dans la préfecture, en consultance pour l’Unicef, de rencontrer le directeur préfectoral de la santé, Dr CISSSE Fodé, pour faire le point de la situation. Interview exclusive.

GuineeConakry.Info : Docteur Cissé, à la veille de cette nouvelle campagne anti Ebola, dites-nous quels sont les délais, les zones de couverture et les partenaires majeurs engagés dans l’opération ?

Dr Cissé Fodé : Dans le cadre de l’éradication de la MVE à Dubréka, il est prévu du 7 au 27 juin 2015, une campagne de recherche active couplée à la sensibilisation, dans 5 districts de la sous-préfecture de Tanènè qui constituent actuellement les foyers les plus actifs de l’épidémie. Il s’agit notamment de Tanènè Centre 1, Tanènè Centre 2, Dixinn Bouramaya, Dembayah et Kenende Lory. Cette activité majeure est initiée par la Coordination Nationale Contre la maladie à virus Ebola avec l’appui des partenaires comme l’OMS, UNICEF, PAM, CDC, Croix Rouge internationale. Cette campagne va couvrir 10.867 habitants répartis en 2173 ménages. Le lancement est prévu pour le dimanche 7 juin 2015.

GCI : Combien de temps va durer cette campagne et quelles en seront les phases principales ?

Dr C.F : La durée totale de la campagne est de 21 jours, répartie en 2 phases essentielles qui sont d’abord une phase préparatoire et une seconde de réalisation concrète. La phase préparatoire se fait depuis le 1er et prendra fin ce 6 juin 2015. Au cours de cette période, plusieurs activités ont été mises en œuvre. Nous avons ainsi pu organiser des séances de plaidoyer auprès de toutes les autorités locales (préfet, sous-préfet maire de la commune rurale ; présidente de district, les ressortissants, les chefs religieux et coutumiers, les leaders des jeunes et femmes etc.).

Un autre événement important à signaler, c’est la mise en place d’une radio mobile à Tanènè, appelée « Radio Santeya FM », avec l’appui technique de la Croix Rouge et le soutien programmatique de l’UNICEF, de la Cellule Communication, de la direction générale des radios rurales et de la Synergie des Radios ; tout cela dans le but d’informer suffisamment la communauté sur les objectifs et le déroulement de la campagne.

GCI : Quelles sont les garanties que les émissions de cette radio mobile « Santeya » seront bien écoutées par les populations locales ?

Dr C.F : Pour accompagner cette action majeure, chaque ménage des zones concernées recevra gracieusement une radio solaire pour le suivi des messages relatifs à la campagne. Des vivres sont repositionnés et seront distribués aux ménages après le passage des équipes de la stratégie porte à porte.

Je dois vous préciser que bien avant, nous avions identifié et formé tous les acteurs de terrain impliqués dans la réalisation de la campagne et qui seront déployés en conséquence. Enfin, pour consolider le tout, nous allons doter les structures de soins et les équipes mobiles de soins en médicaments et autres intrants pour les prestations des soins et services gratuits à la population pendant cette campagne.

GCI : Parlons à présent, pour terminer, de la deuxième partie de la campagne, celle concrète de sa réalisation ?

Dr C.F : En ce qui concerne la seconde phase, celle de la réalisation qui se déroulera du 7 au 27 juin 2015. A cette occasion, seront mobilisés 27 équipes porte à porte, 42 superviseurs communautaires, 10 superviseurs des mobilisateurs sociaux, 40 prestataires de soins gratuits répartis en équipes fixe et mobile. Il faut préciser que chaque équipe de porte à porte est composée de 3 membres (1 agent de santé, 1 Agent communautaire et 1 mobilisateur social). Les 27 équipes visiteront les ménages à la recherche des cas de maladies toutes causes confondues et les orientera vers les structures de soins fixes/mobiles pour leur prise en charge ou leur transfèrement au CTE, s’il y a suspicion d’Ebola. Cette recherche des cas de maladies sera couplée à la sensibilisation et à la distribution des vivres au niveau des ménages identifiés.

Propos recueillis par Justin MOREL Junior pour GCI

Lire l'article original

Plus d'articles Guinéens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GuinéeSanté tropicale en Guinée
Le guide de la médecine et de la santé en Guinée


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !