Santé tropicale en Guinée - Le guide de la médecine et de la santé en Guinée


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


Suivez-nous :


LES REVUES APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Mai 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mars 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2019
Consulter la revue


BIBLIOTHEQUE MEDICALE

E. Pilly : Maladies infectieuses et et tropicales - Plus d'informationsL'E PILLY (26e édition 2018) est l'ouvrage de référence français en Infectiologie. Ouvrage collégial du Collège des universitaires de Maladies Infectieuses et Tropicales (CMIT), cette 26e édition 2018 a été entièrement remise à jour et, pour la première fois, est en quadrichromie avec une maquette modernisée et une iconographie très riche et didactique... Plus d'informations


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en Guinée > Revue de presse

Revue de presse

Guinée : VIH/SIDA - Des chiffres qui font froid dans le dos - 25/12/2018 - Aminata - GuinéeEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Alors que décembre est un mois consacré à la lutte contre le Sida, les professionnels de la santé viennent de tirer la sonnette d'alarme sur l'épée de Damoclès qui pèse sur la Guinée en matière de santé génésique.

Issa 2 Diakité coordinateur régional de la Lutte contre le SIDA égrène des chiffres qui font froid au dos. En introduction, il annonce que le VIH est de type généralisée en Guinée, ce qui signifie que la maladie touche toutes les couches sexuellement actives de 15 à 49 ans.

« ... au plan national le taux est de 1,7 ça veut dire que sur chaque 1000 personnes 17 sont infectées par le sida.

La séroprévalence aussi se présente avec des disparités régionales, ça veut dire que plus on est dans les zones urbaines ce taux augmente. Par exemple dans la zone spéciale de Conakry on est à 2,7%.

Au niveau de la région de Labé on est à 1,6%, c'est à dire chaque échantillon de 1000 personnes, 16 sont potentiellement atteintes.

Les zones urbaines représentent des taux supérieurs à 2,7 et les zones rurales 1,2.

Au niveau de la catégorie sexuelle aussi, le sexe masculin est de 1,2% et le sexe féminin 2,1, presque le double, c'est pour dire que le VIH en Guinée est plus féminin que masculin.

Dans les différentes régions administratives Mamou et Kankan présentent les chiffres les plus alarmants et les zones minières... »

L'enquête Spectrum réalisé en 2016 donne une population atteinte se chiffrant à136782 dont 83299 femmes soit les 2/3.

Chez les femmes enceintes le taux est de 3,56 soit trois fois plus que le taux d'infection moyen.

La même enquête révèle que les professionnels du sexe figurent au panthéon du risque avec une dangerosité multipliée par 10, suivi des homosexuels qui représentent 56,6%,le taux de séroprévalence est de 9,4 en milieu carcéral.

Autres catégories potentiellement dangereuses, les pêcheurs, miniers et forces de sécurité.

Par Ousmane K. Tounkara

Lire l'article original

Plus d'articles Guinéens - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

GuinéeSanté tropicale en Guinée
Le guide de la médecine et de la santé en Guinée


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !