APIDPM Se connecter/S'inscrire Votre panier0

Se connecter/S'inscrire Connexion / Inscription

Consulter les revues

Choisissez votre revue :

Médecine d'Afrique Noire

Médecine d'Afrique Noire N° 6705 - Mai 2020

Médecine d'Afrique Noire

N° 6705 - Mai 2020

Editeur : APIDPM Santé tropicale
Langue(s) de publication : Français
Edition papier : ISSN 0465-4668
Edition électronique : ISSN 2490-9971
Retrouvez également nos offres d'abonnements

Il y a actuellement 2035 articles.


Archives (par année de publication)

Sommaire du N° 6705 - Mai 2020

Docteur Philippe Emile France Koffi Bile Epidémiologie et prise en charge des cellulites orbitaires en ophtalmologie pédiatrique dans la région de Bouaké
P.E.F.K Bilé, N.E.K Zegbeh, G.F. Diomandé, Z. Diabaté, O.A.D. Ory, K.F.H Koffi, P.I.J Bérété, I.A. Diomandé - Côte d'Ivoire - pages 249-258


X

Docteur Philippe Emile France Koffi Bile Epidémiologie et prise en charge des cellulites orbitaires en ophtalmologie pédiatrique dans la région de Bouaké Epidémiologie et prise en charge des cellulites orbitaires en ophtalmologie pédiatrique dans la région de Bouaké est évalué 2,33333333333333 étoiles

Auteurs : P.E.F.K Bilé, N.E.K Zegbeh, G.F. Diomandé, Z. Diabaté, O.A.D. Ory, K.F.H Koffi, P.I.J Bérété, I.A. Diomandé - Côte d'Ivoire
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 6705 - Mai 2020 - pages 249-258


Résumé

Introduction : Les cellulites orbitaires sont rares mais potentiellement graves car responsables de complications oculaires et neurologiques importantes.
Matériels et méthode : Il s’agissait d’une étude rétrospective et descriptive qui s’est déroulée dans le service d’Ophtalmologie du Centre Hospitalier et Universitaire (CHU) de Bouaké durant une période de 1 an. Ont été inclus, des patients porteurs d’une cellulite orbitaire et dont l’âge variait entre 1 et 15 ans. Les paramètres étudiés étaient anamnestiques, cliniques, paracliniques, thérapeutiques et évolutifs.
Résultats : 14 enfants ont été colligés dont l’âge moyen était de 9,07 ± 4,35 ans (extrêmes de 1 et 15 ans). Le sex-ratio était de 1. Les antécédents étaient marqués par la prise d’Anti-Inflammatoires Non-Stéroîdiens (AINS) dans 9 cas (64,29%) et la sinusite chronique dans 4 cas (28,57%). Les lésions causales étaient dentaires dans 8 cas (57,14%), sinusiennes dans 4 cas (28,57%) et post-traumatiques dans 2 cas (14,29%). Les cellulites orbitaires étaient pré-septales dans 2 cas (14,29%) et rétro-septales dans 12 cas dont 6 cas (50%) au grade 2, 2 cas (16,67%) au grade 3, 3 cas (25%) au grade 4 et un cas (8,33%) au grade 5 de la classification de Chandler. Tous les patients ont bénéficié d’une bi antibiothérapie probabiliste et une incision drainage a été réalisée dans 12 cas. L’évolution était favorable dans tous les cas avec le tarissement des sécrétions purulentes et la cicatrisation des lésions. Il y a eu une amélioration de l’acuité visuelle chez 2 patients (14,29%). Aucun décès n’a été enregistré.
Conclusion : Les cellulites orbitaires chez l’enfant, à Bouaké, sont plus fréquemment rétro-septales. Une antibiothérapie et un geste chirurgical en urgence permettent d’améliorer considérablement le pronostic vital et fonctionnel.


Summary
Epidemiology and management of orbital cellulitis in pediatric ophthalmology in the Bouake region

Introduction: Orbital cellulitis is rare but potentially serious because of significant ocular and neurological complications.
Materials and method: This was a retrospective and descriptive study that took place in the Ophthalmology Department of the Bouake Hospital and University Center for a period of 1 year. Patients with orbital cellulitis who were between 1 and 15 years old were included. The parameters studied were anamnestic, clinical, paraclinical, therapeutic and outcome.
Results: Fourteen children were enrolled with an average age of 9.07 ± 4.35 years (range 1-15 years). The sex-ratio was 1. The antecedents were marked by taking Non-Steroidal Anti-Inflammatory Drugs (NSAIDs) in 9 cases (64.29%) and chronic sinusitis in 4 cases (28.57%). The causal lesions were dental in 8 cases (57.14%), sinusitis in 4 cases (28.57%), and traumatic in 2 cases (14.29%). Orbital cellulitis was pre-septal in 2 cases (14.29%) and retro-septal in 12 cases, including 6 cases (50%) at grade 2, 2 cases (16.67%) at grade 3, 3 cases (25%) at grade 4 et one (8.33%) at grade one at stage 5 of Chandler’s classification. All patients benefited from probabilistic bi antibiotic therapy and the drainage incision have been realized in 12 cases. The evolution was favorable in all cases with the drying up of the purulent secretions and the healing of the lesions. There was an improvement in visual acuity in 2 patients (14.29%). No deaths were recorded.
Conclusion: Orbital cellulitis in children, in Bouake, is more frequently retro septal. antibiotic therapy



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Mal de Pott cervical au Niger. Aspects épidémiologiques cliniques, paracliniques, thérapeutiques et évolutifs
A. Hima-Maiga, E. Kpelao, A.K. Beketi, A.B. Kelani, I. Habi, M.A. Sanda, M. Gaye, A. Diop, S. Sanoussi, Y. Sakho - Niger - pages 259-269


X

Mal de Pott cervical au Niger. Aspects épidémiologiques cliniques, paracliniques, thérapeutiques et évolutifs Mal de Pott cervical au Niger. Aspects épidémiologiques cliniques, paracliniques, thérapeutiques et évolutifs est évalué 2,57142857142857 étoiles

Auteurs : A. Hima-Maiga, E. Kpelao, A.K. Beketi, A.B. Kelani, I. Habi, M.A. Sanda, M. Gaye, A. Diop, S. Sanoussi, Y. Sakho - Niger
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 6705 - Mai 2020 - pages 259-269


Résumé

Introduction : Le mal de Pott cervical est une pathologie peu fréquente dans notre contexte neurochirurgical. C’est néanmoins l’une des causes les plus fréquentes de compression médullaire cervicale. Le but de notre étude était d’analyser les aspects épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques du mal de Pott cervical au Niger.
Patients et méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective multicentrique portant sur 8 cas de mal de Pott cervical recensés à l’hôpital militaire de Niamey, à l’hôpital national de Niamey et à la polyclinique Lahiya de Niamey de février 2011 à février 2018. Les critères d’inclusions étaient les patients ayant présenté un mal de Pott cervical avec une compression radiculaire et/ou médullaire de siège cervical d’indication opératoire. Les cas de mal de pott cervical où la chirurgie n’est pas indiquée étaient exclus de l’étude. Le but de notre étude était d’analyser les aspects épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques du mal de Pott cervical au Niger.
Résultats : Notre étude rétrospective multicentrique a été menée sur 8 cas de mal de Pott cervical colligés de février 2011 à février 2018. Le diagnostic était retenu après confirmation bactériologique et/ou histologique, ou sur un faisceau d’arguments cliniques, radiologiques et évolutifs. L’âge moyen de nos patients était de 41 ans avec des extrêmes allant de 21 à 66 ans avec une nette prédominance masculine (75%). Le délai moyen du diagnostic était de 13 mois. Les circonstances de découverte ont été très variables chez nos patients, il s’agissait de tétraparésie chez 4 patients (50%), de tétraplégie chez 2 patients (25%) , de cervicalgies chroniques persistantes et raideur rachidienne chez 1 patient (12,5%) et abcès froid et gibbosité cervicale franche chez 1 patient (12,5%). Le diagnostic avait été retenu sur une preuve bactériologique et/ou histologique dans 100% des cas. Le traitement chirurgical a été effectué par voie postérieure chez 100% de nos patients vue la faiblesse de notre plateau technique, associé à un traitement anti-bacillaire chez tous les patients durant 9 mois. L’évolution a été marquée chez 4 patients (50%) par une amélioration de leur état neurologique leur permettant une activité normale. Deux patients sur 8 avaient présenté des signes de guérison complète ; 1 patient présentait une amélioration lui permettant une activité subnormale et 1 patient avait évolué vers un état stationnaire. Nous n’avons noté dans notre série ni aggravation ni décès. Ainsi l’état clinique du patient à l’admission conditionne le pronostic de récupération en post-opératoire.
Conclusion : La prise en charge thérapeutique du mal de Pott cervical dépend largement de l’équipe chirurgicale et de l’infrastructure dont elle dispose. Dans les formes simples, un traitement médical seul est préconisé, alors que dans les formes compliquées, l’association d’un traitement médical à une chirurgie précoce avec une rééducation motrice programmée s’impose.


Summary
Cervical Pott’s disease in Niger. Epidemiological, clinical, paraclinical, therapeutic and evolutive aspects

Introduction: Cervical Pott’s disease is a less frequent pathology in our neurosurgical context. It is nevertheless one of the most common causes of cervical spinal cord compression. The aim of our study was to analyze the epidemiological, diagnostic, and therapeutic aspects of cervical Pott’s disease in Niger.
Patients and methods: This is a multicenter retrospective study of 8 cases of cervical Pott’s disease recorded at three hospital centers namely: Niamey Military Hospital, Niamey National Hospital and Lahiya Polyclinic in Niamey from February 2011 to February 2018. The inclusion criteria were patients presenting Cervical Pott’s Disease with radicular and/or medullary compression of the cervical seat for operative indication. Cases of Cervical Pott’s disease where surgery is not indicated were excluded from our study.
Results: Our retrospective multicenter study was conducted on 8 cases of cervical Pott disease collected from February 2011 to February 2018. The diagnosis qualifies after bacteriological and/or histological confirmation, or on a bundle of clinical, radiological and progressive arguments. The average age of our patients is 41 years with extremes ranging from 21 to 66 years old with an outstanding male predominance (75%). The average time of diagnosis was 13 months. The circumstances of discovery were very variable in our patients, it was tetraparesis in 4 patients (50%), tetraplegia in 2 patients (25%), persistent chronic neck pain and spinal stiffness in one patient (12.5%), cold abscess and frank cervical gibbosity in 1 patient (12.5%). The diagnosis was based on bacteriological and/or histological evidence in 100% of the cases. Surgical treatment was performed posteriorly in 100% of our patients due to the weakness of our technical platform, associated with anti - bacillary treatment in all patients for 9 months. The evolution was marked in 4 patients (50%) by an improvement in their neurological state allowing them a normal activity. Two patients (25%) showed signs of complete recovery; 1 patient presented an improvement allowing a subnormal activity and 1 patient evolved towards a stationary state. We did not note in our series neither aggravation nor death. Thus, the patient's clinical condition at admission conditions the prognosis for postoperative recovery.
Conclusion: Therapeutic management of cervical Pott’s disease depends largely on the surgical team and the infrastructure at its disposal. In simple forms, medical treatment alone is recommended, while in complicated forms, the association of medical treatment with early surgery with programmed motor rehabilitation is required.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Professeur Jean-Baptiste Yaokreh Malformations anorectales en milieu subsaharien : quelles circonstances diagnostiques ?
J.B. Yaokreh, A.M. Ehua, P.C Ekobo, Y.G.S Kouamé, K.S. Agbara, D.B. Kouamé, O.Ouattara, S.R. Bankolé - Côte d'Ivoire - pages 270-276


X

Professeur Jean-Baptiste Yaokreh Malformations anorectales en milieu subsaharien : quelles circonstances diagnostiques ? Malformations anorectales en milieu subsaharien : quelles circonstances diagnostiques ? est évalué 1 étoiles

Auteurs : J.B. Yaokreh, A.M. Ehua, P.C Ekobo, Y.G.S Kouamé, K.S. Agbara, D.B. Kouamé, O.Ouattara, S.R. Bankolé - Côte d'Ivoire
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 6705 - Mai 2020 - pages 270-276


Résumé

Introduction : L’examen systématique du périnée chez le nouveau-né a permis la prise en charge précoce des malformations anorectales dans les pays développés. Cependant, elles demeurent une cause fréquente d’occlusion néonatale encore d’actualité dans nos pays en développement. L’objectif était d’analyser les circonstances diagnostiques des malformations anorectales dans notre pratique.
Patients et méthodes : Nous avons réalisé une étude rétrospective bi-centrique sur les dossiers des nouveau-nés porteurs de malformation anorectale, traités entre janvier 2012 et juin 2019 dans les CHU de Yopougon et de Treichville à Abidjan. Les circonstances diagnostiques étaient analysées.
Résultats : L’étude a porté sur 235 cas. Le sex-ratio était de 1,4. Les accouchements ont eu lieu dans un centre de santé dans 192 cas (81,7%) et à domicile dans 43 (18,3%). La découverte de la malformation anorectale était faite à domicile par les parents dans 166 cas (70,7%). Le délai diagnostique moyen était de 3,2 jours. Dans 129 cas (54,8%), la découverte était faite après la 48ème heure de vie. Les circonstances de découverte par les parents étaient la tentative de lavement (n = 100), la présence de méconium à la vulve (n = 31), et de façon fortuite lors des bains (n = 35). Le tableau clinique à l’admission était dominé par l’occlusion dans 159 (67,7%) cas. Les malformations associées visibles étaient retrouvées dans 18 cas (7,6%).
Conclusion : L’absence d’examen systématique du périnée du nouveau-né demeure réelle dans nos pratiques et la tentative de lavement par les parents était la circonstance diagnostique prédominante.


Summary
Anorectal malformations in Sub-Saharan area: what circumstances for the diagnosis?

Background: Anorectal malformations (ARM) are a large spectrum of delivery abnormalities in the distal portion of the digestive tract. They affect the quality of life of children who are carriers. The routine examination of the newborn has enabled the early diagnosis and management in developed countries. However, in Sub-Saharan Africa, delayed diagnosis makes them a common cause of neonatal intestinal obstruction. There is a lack of data regarding the circumstances of diagnosis in our country. This study aimed to analyze the diagnostic circumstances of ARMs.
Patients and methods: We carried out a retrospective study on the records of neonates with ARM, treated between January 2012 and June 2019 in two teaching hospitals centre in Abidjan. Studied variables were age at diagnosis, gender, place of birth, quality of the person who discovered the anomaly, diagnostic circumstances, subtype of anorectal malformations, functional signs, and presence of associated congenital anomalies. A delayed diagnosis was considered to be one made 48 hours after birth regardless of gender.
Results: The study included 235 cases. Male to female ratio was 1.4. Births occurred at a health centre in 192 cases (81.7%), and at home in 43 (18.3%) by traditional birth attendant. No antenatal diagnosis was made. The parents discovered the ARMs in 166 cases (70.7%). The average diagnostic time was 3,2 days. Delayed diagnosis occurred in 129 cases (54.8%). Among the 192 neonates born in health centre, 128 (66.6%) had their diagnosis made at home by their parents. The circumstances of discovery by the parents were the attempted enema (n = 100), the presence of meconium in the vulva (n = 31), and incidentally during the baths (n = 35). Predominated functional signs were abdominal distension and bilious vomiting. The clinical picture at admission was dominated by neonatal occlusion in
159 (67.7%) cases. Recto-vestibular and recto-uretral fistulae were the most common subtype of ARM. Associated congenital anomalies were found in 18 cases (7.6%).
Conclusion: Our study shows that anorectal malformations were characterized by diagnostic delay. The discovery was made by the parents in more than half of the cases. The lack of systematic examination of the newborn’s perinea remains real in our practices, and the attempted enema by the parents was the predominant diagnostic circumstance. The promotion of careful examination towards all health practitioners and traditional birth attendant will reduce this diagnostic delay. This also implies a change in the behaviour of health workers, which will improve the care of neonates.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Dimai Ouo Kpamy Facteurs associés à la qualité microbiologique des mains du personnel soignant de la Clinique Universitaire d’Accueil des Urgences du CNHU de Cotonou au Bénin en 2019
D.O. Kpamy, C.C. Degbey, G.E. Sopoh, F.A. Traoré, S. Keita, B. Yattassaye, M. Barry, M. Camara, Y. Touré - Bénin - pages 277-284


X

Docteur Dimai Ouo Kpamy Facteurs associés à la qualité microbiologique des mains du personnel soignant de la Clinique Universitaire d’Accueil des Urgences du CNHU de Cotonou au Bénin en 2019 Facteurs associés à la qualité microbiologique des mains du personnel soignant de la Clinique Universitaire d’Accueil des Urgences du CNHU de Cotonou au Bénin en 2019 est évalué 1 étoiles

Auteurs : D.O. Kpamy, C.C. Degbey, G.E. Sopoh, F.A. Traoré, S. Keita, B. Yattassaye, M. Barry, M. Camara, Y. Touré - Bénin
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 6705 - Mai 2020 - pages 277-284


Résumé

Introduction : La présente étude avait pour objectif d’étudier les facteurs liés à la qualité microbiologique des mains du personnel soignant de la Clinique Universitaire d’Accueil des Urgences du Centre National Hospitalier Universitaire de Cotonou.
Méthode : Il s'agissait d'une étude transversale et analytique conduite dans la Clinique Universitaire d’Accueil des Urgences de Cotonou en 2019. La cible était essentiellement composée du personnel soignant de la Clinique et la variable dépendante était la qualité microbiologique des mains. Une analyse multivariée a permis d’identifier les facteurs associés.
Résultats : Des 90 personnels soignants, la contamination bactériologique des mains était de 86,67% dénotant leur faible qualité microbiologique. Les germes identifiés sur les mains du personnel soignant étaient Escherichia coli (83,33%), Klebsiella pneumoniae (51,11%), Enterobacter claecae (46,67%), Pseudomonas aeruginosa (35,56%), Acinetobacter spp(26,67%), Staphylococcus aureus et Citrobacter spp (24,44% chacun), Staphylococcus saprophyticus et Staphylococcus epidermidis (22,22% chacun). Les facteurs associés à la faible qualité microbiologique des mains du personnel soignant étaient l’absence de formation sur la prévention des infections nosocomiales ORaj : 17,99 (IC 95% : 1,0-305,3), la non-réalisation de l’hygiène des mains ORaj : 64,48 (IC 95% : 4,4-942,2), l’indisponibilité des dispositifs de l’hygiène des mains ORaj : 23,74 (IC 95% : 1,7-323,4) et l’ancienneté inférieure à 5 ans dans le service ORaj : 41,33 (IC 95% : 1,9-877,9).
Conclusion : La mise en place d’une approche de prévention du risque infectieux basée sur l'hygiène des mains et la désinfection des téléphones portables est une nécessité.


Summary
Factors associated with the microbiological quality of the hands of the nursing staff of the CNHU's University Emergency Reception Clinic in Cotonou, Benin in 2019

Introduction: The objective of this study was to study the factors related to the microbiological quality of the hands of the nursing staff of the University Hospital for Emergency Reception of the National University Hospital Center of Cotonou.
Method: This was a cross-sectional and analytical study conducted in the University Hospital for Emergency Hospitality in Cotonou in 2019. The target was essentially composed of the clinic's nursing staff and the dependent variable was the microbiological quality of the hands. Multivariate analysis identified the associated factors.
Results: Of the 90 nursing staff, the bacteriological contamination of the hands was 86.67%, indicating their low microbiological quality. The germs identified on the hands of the nursing staff were Escherichia coli (83.33%), Klebsiella pneumoniae (51.11%), Enterobacter claecae (46.67%), Pseudomonas aeruginosa (35.56%), Acinetobacter spp (26,67%), Staphylococcus aureus and Citrobacter spp (24.44% each), Staphylococcus saprophyticus and Staphylococcus epidermidis (22.22% each). The factors associated with the poor microbiological quality of the hands of the nursing staff were the lack of training on the prevention of Hospital-acquired infections ORaj: 17.99 (95% CI: 1.0-305.3), the non-achievement of hygiene hands ORaj: 64.48 (95% CI: 4.4-942.2), unavailability of hand hygiene devices ORaj: 23.74 (95% CI: 1.7-323.4) and the tenure less than 5 years in the service ORaj: 41.33 (95% CI: 1.9-877.9).
Conclusion: The establishment of an infection risk prevention approach based on hand hygiene and disinfection of mobile phones is a necessity.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Monsieur Aliou Abdoulaye Ndongo Défi de la prise en charge du syndrome de Bardet-Biedl dans un pays en développement
A.A. Ndongo, Y. Keita, L.G.C.K. Akpo, A. Thiongane, L. Thiam, D. Boiro, I. Basse, N. Seck, Y.J. Dieng, A. Ba, P.M. Faye, S. Diouf, O. Ndiaye, A. Sylla - Sénégal - pages 285-290


X

Monsieur Aliou Abdoulaye Ndongo Défi de la prise en charge du syndrome de Bardet-Biedl dans un pays en développement Défi de la prise en charge du syndrome de Bardet-Biedl dans un pays en développement est évalué 1 étoiles

Auteurs : A.A. Ndongo, Y. Keita, L.G.C.K. Akpo, A. Thiongane, L. Thiam, D. Boiro, I. Basse, N. Seck, Y.J. Dieng, A. Ba, P.M. Faye, S. Diouf, O. Ndiaye, A. Sylla - Sénégal
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 6705 - Mai 2020 - pages 285-290


Résumé

Le syndrome de Bardet-Biedl est une ciliopathie rare de transmission autosomique récessive. Son épidémiologie est mal connue dans les pays en développement. Il est caractérisé par des signes polymorphes : rétinopathie pigmentaire, obésité, polydactylie, hypogonadisme chez le garçon, déficit cognitif et anomalies rénales. Le diagnostic est retenu devant des critères clinico-biologiques majeurs et mineurs de Beales, il est confirmé par la génétique. Sa prise en charge est multidisciplinaire. Le pronostic fonctionnel étant dominé par la cécité liée à la rétinopathie pigmentaire et celui vital par l’atteinte rénale.


Summary
Challenge of managing Bardet-Biedl syndrome in a developing country

Bardet-Biedl syndrome is a rare ciliopathy of autosomal recessive inheritance. Its epidemiology is poorly known in developing countries. It is characterized by polymorphic signs: retinopathy pigmentosa, obesity, polydactyly, hypogonadism in the boy, cognitive deficit, and renal abnormalities. The diagnosis is retained in front of the major clinical and biological criteria of Beales, it is confirmed by the genetics. His care is multidisciplinary. The functional prognosis is dominated by blindness linked to retinopathy pigmentosa and vital one by renal involvement.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Monsieur D. Labodi Lompo Facteurs de risque de mortalité à un mois des hémorragies intracérébrales au Burkina Faso
D.L. Lompo, K. Cissé, N.E. Somé, O. Diallo, G.C. Ntiakoulou, C. Napon, J. Kaboré - Burkina Faso - pages 291-301


X

Monsieur D. Labodi Lompo Facteurs de risque de mortalité à un mois des hémorragies intracérébrales au Burkina Faso Facteurs de risque de mortalité à un mois des hémorragies intracérébrales au Burkina Faso est évalué 1 étoiles

Auteurs : D.L. Lompo, K. Cissé, N.E. Somé, O. Diallo, G.C. Ntiakoulou, C. Napon, J. Kaboré - Burkina Faso
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 6705 - Mai 2020 - pages 291-301


Résumé

Introduction : La mortalité précoce des hémorragies intracérébrales demeure très élevée en Afrique subsaharienne et dans les autres pays à faibles revenus, malgré une tendance à une réduction modeste constatée à travers le monde. Le but de la présente étude était d’identifier les facteurs de risque de la mortalité à un mois des hémorragies intracérébrales au Burkina Faso.
Patients et méthodes : Une analyse multivariée avec le modèle de régression logistique a été faite dans le cadre d’une étude transversale, descriptive et analytique, de patients hospitalisés pour hémorragie intracérébrale, du 1er juin 2016 au 31 mai 2017, au CHU de Tingandogo, à Ouagadougou. Ont été analysées, les caractéristiques sociodémographiques, cliniques, biologiques et neuroradiologiques présentes lors de l’admission des patients, les complications intra hospitalières et la mortalité à un mois (30 jours) de la survenue de l’AVC.
Résultats : Au total, 97 patients ont été enregistrés, avec un sex-ratio H/F de 3,2, une moyenne d’âge de 56,2 ans (extrêmes 30 et 86 ans). A un mois de la survenue de l’hémorragie intracérébrale, 32 patients étaient décédés (33,3%). Les facteurs de risque indépendants de mortalité à un mois étaient le score de Glasgow l’admission ≤ 8 (OR = 14,82 ; 95% IC : 2,09-105,13 ; p = 0,007), le score NIHSS ≥ 17 à l’admission (OR = 60,57 ; 95% IC : 6,29 - 582,3 ; p < 0,0005), le volume initial de l’hématome > 60 cc (OR = 12,47 ; 95% IC : 7,79-18,62 ; p = 0,001) et l’hydrocéphalie aiguë présente dès l’admission (OR = 10,16; 95% IC : 5,53-16,2 ; p = 0,006).
Conclusion : La mortalité précoce des hémorragies intracérébrales reste encore élevée en Afrique subsaharienne, en raison des faiblesses de nos systèmes de santé. L’admission précoce des patients en Unité Neuro-Vasculaire, la normalisation précoce de l’HTA et la stabilisation prolongée de la pression artérielle à la phase aiguë, contribueront à la réduction significative de la mortalité précoce des hémorragies intracérébrales.


Summary
Risk factors for one-month mortality of intracerebral hemorrhage in Burkina Faso

Introduction: Early mortality from intracerebral hemorrhage remains very high in sub-Saharan Africa and other low-income countries, despite a trend of modest reductions worldwide. The aim of this study was to identify the risk factors for one-month mortality of intracerebral hemorrhages in Burkina Faso.
Patients and methods: A multivariate analysis with the logistic regression model was conducted as part of a cross-sectional, descriptive and analytical study of patients hospitalized for intracerebral hemorrhage, from June 1st, 2016 to May 31st, 2017, at Tingandogo University Hospital, Ouagadougou. The socio-demographic, clinical, biological and neuroradiological characteristics present at the admission of the patients, the intra-hospital complications and the mortality at one month (30 days) of the occurrence of the stroke were analyzed.
Results: A total of 97 patients were registered, with a sex-ratio M/F of 3.2, an average age of 56.2 years (range 30 and 86 years). At one month of the occurrence of intracerebral hemorrhage, 32 patients died (33.3%). The independent risk factors for one-month mortality were Glasgow admission score ≤ 8 (OR = 14.82, 95% CI: 2.09-105.13, p = 0.007), NIHSS score ≥ 17 to admission (OR = 60.57, 95% CI: 6.29-582.3, p = 0.000), the initial volume of the hematoma > 60cc (OR = 12.47, 95% CI: 7.79-18.62, p = 0.001) and acute hydrocephalus present upon admission (OR = 10.16, 95% CI: 5.53-16.2, p = 0.006).
Conclusion: Early mortality from intracerebral hemorrhage remains high in sub-Saharan Africa due to weaknesses in our health systems. Early admission of patients to Neuro-Vascular Unit, early normalization of hypertension, and prolonged stabilization of acute phase blood pressure will contribute to a significant reduction in early mortality from intracerebral hemorrhage.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Tantely Jenny Ramontalambo Facteurs de rechute de la tuberculose au Centre Hospitalier Universitaire de Soins et de Santé Publique Analakely Antananarivo
T.J Ramontalambo, A.H. Raherinandrasana, N.M. Ramanarivo, J.F. Rafamantanantsoa, R.M. Randrianirina, L. Ravaoarisoa, El-C Rakotonirina - Madagascar - pages 302-308


X

Docteur Tantely Jenny Ramontalambo Facteurs de rechute de la tuberculose au Centre Hospitalier Universitaire de Soins et de Santé Publique Analakely Antananarivo Facteurs de rechute de la tuberculose au Centre Hospitalier Universitaire de Soins et de Santé Publique Analakely Antananarivo est évalué 1 étoiles

Auteurs : T.J Ramontalambo, A.H. Raherinandrasana, N.M. Ramanarivo, J.F. Rafamantanantsoa, R.M. Randrianirina, L. Ravaoarisoa, El-C Rakotonirina - Madagascar
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 6705 - Mai 2020 - pages 302-308


Résumé

Introduction : Un patient fait une rechute s’il a été déclaré guéri ou a terminé son traitement lors d’un premier épisode de tuberculose et qu'il a été rediagnostiqué comme ayant la tuberculose. Les objectifs de cette étude consistaient à décrire le profil évolutif des patients ayant fait une rechute et à déterminer les facteurs de rechute de tuberculose chez les patients vus au Centre Hospitalier Universitaire de Soins et de Santé Publique Analakely (CHU SSPA).
Matériels et méthodes : Une étude cas-témoins a été menée pendant une période de 3 ans allant du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2018 chez les patients tuberculeux du Centre de Diagnostic et de traitement de la tuberculose du CHUSSPA. Les cas ont été représentés par les anciens tuberculeux qui ont présenté une rechute et les témoins sont les anciens tuberculeux qui n’ont pas fait de rechute.
Résultats : Au total, 162 sujets ont été recrutés dont 54 cas et 108 témoins. L’âge moyen des cas et des témoins au premier épisode de tuberculose était de 38,2 ans (± 14,8). Le sex-ratio était de 1,6. Chez les patients ayant fait une rechute : 64,81% ont été guéri, 16,66% ont terminé leur traitement, 5,5% des patients avaient abandonné leur traitement, 1,85% avaient eu un échec de traitement et 1,85% des patients avaient été transférés. Aucun patient n’était décédé et l’issue de 7,41% patients n'était pas connue. Le facteur associé à la survenue de rechute était la présence de crachat positif au deuxième mois de traitement (OR ajusté [IC 95%] = 3,1 [1,1-9,4].
Conclusion : Un protocole de traitement devrait être élaboré par le ministère de la santé afin de prolonger la phase intensive du traitement de ces patients présentant un crachat positif au deuxième mois de traitement.


Summary
Factors of tuberculosis relapse in the University Teaching Hospital of care and public health Analakely Antananarivo

Introduction: A patient has relapsed if he has been declared cured or has completed treatment during a first episode of tuberculosis and has been diagnosed as having tuberculosis. The objectives of this study are to describe the profile of relapsed patients and to determine the factors associated with relapse of tuberculosis in patients seen at the Analakely Hospital and Public Health Center (UTH CPHA).
Materials and methods: A case-control study was conducted over a period of 3 years from January 1st, 2016 to December 31st, 2018 among in tuberculosis patients at the UTH CPHA Tuberculosis and Diagnosis Center. The cases were represented by the older tuberculosis patients who relapsed and the controls by the older tuberculosis patients who did not relapse.
Results: A total of 162 subjects were recruited with 54 cases and 108 controls. The mean age of cases and controls at the first episode of tuberculosis was 38.2 years (± 14.8). The sex ratio was 1.6. In TB patients who has relapsed, 64.81% were successfully treated, 16.66% has completed their treatment, 5.5% has abandoned their treatment, 1.85% failed their treatment and 1 85% of the patients were transferred. No patient died and the outcomes of 7.41% of patients are not known. The factor associated of relapse is the positivity of sputum in the second month of treatment (AOR [95% CI]: 3.1 [1.1-9.4]).
Conclusion: A treatment protocol should be developed by the Ministry of Health to extend the intensive phase of treatment of these patients with positive sputum in the second month of treatment.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Grah Franck Lohourou Syndrome des loges de l’avant-bras dû à des envenimations vipérines chez l’enfant au Centre Hospitalier Universitaire de Bouaké en Côte d’Ivoire. A propos de 10 cas
G.F Lohourou, A.C. Bénié, N.H.C. N’Da-Koffi, I. Traoré, A.J.B. Kpangni, A.J.R Akobe, I. Bamba - Côte d'Ivoire - pages 309-314


X

Docteur Grah Franck Lohourou Syndrome des loges de l’avant-bras dû à des envenimations vipérines chez l’enfant au Centre Hospitalier Universitaire de Bouaké en Côte d’Ivoire. A propos de 10 cas Syndrome des loges de l’avant-bras dû à des envenimations vipérines chez l’enfant au Centre Hospitalier Universitaire de Bouaké en Côte d’Ivoire. A propos de 10 cas est évalué 1 étoiles

Auteurs : G.F Lohourou, A.C. Bénié, N.H.C. N’Da-Koffi, I. Traoré, A.J.B. Kpangni, A.J.R Akobe, I. Bamba - Côte d'Ivoire
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 6705 - Mai 2020 - pages 309-314


Résumé

Objectif : Etudier les aspects épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques et évolutifs du syndrome de loge de l’avant-bras dû à une morsure de vipère chez les enfants âgés de moins de 15 ans.
Patients et méthode : Etude rétrospective effectuée sur une période de 3 ans chez les enfants de moins de 15 ans admis pour envenimation par une vipère et ayant présenté un syndrome des loges de l’avant-bras.
Résultats : Dix enfants ayant présenté un syndrome des loges de l’avant-bras après une envenimation par morsure de vipère ont été recensés dans l’étude. Il s’agissait uniquement de sujets de sexe masculin. La morsure par la vipère avait eu lieu pendant des parties de chasse de rats chez 9 enfants. L’âge moyen était de 12,4 ans avec des extrêmes de 9 et 15 ans. Le diagnostic de syndrome vipérin grade 2 ou grade 3 ainsi que le syndrome des loges de l’avant-bras a été posé sur des signes cliniques. L’aponévrotomie de décharge en urgence a été faite chez 7 enfants avant la 12e heures. Le sérum anti-venin a été administré à tous les patients. L’évolution a été marquée par des séquelles (2 enfants) et par un décès.
Conclusion : Le syndrome des loges de l’avant-bras compliquant une envenimation vipérine chez l’enfant est grave et sa prise en charge est une urgence thérapeutique.


Summary
Forearm compartment syndrome due to viper poisoning in children at the University Teaching Hospital of Bouake in Ivory Coast. About 10 cases

Aim: To describe the epidemiological, clinical, therapeutic, and prognostic aspects of children under 15 years of age with forearm compartment syndrome following snake bite.
Patients and methods: A retrospective study carried out over a period of 3 years in children under 15 years admitted for snake bite complicated by forearm compartment syndrome.
Results: Ten children where included, only male subjects. The snake bite occurred during rat hunting in 9 children. The mean age was 12.4 years with extremes of 9 and 15 years. The classification of envenomation (grade 2 or grade 3) and the forearm compartment syndrome was based on clinical findings. Fasciotomy was performed in 7 children before the 12th hour. Anti-snake venom was administered to all patients. The evolution was marked by sequelae (2 children) and by a death.
Conclusion: The forearm compartment syndrome complicating viper poisoning in children is serious and its management is a therapeutic emergency.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.




Acheter le N° 6705 - Mai 2020

Version papier uniquement

1. Choisissez votre zone de livraison

2. Votre statut

2. Votre offre


Article ajouté au panier avec succès





Accès direct aux sites APIDPM :

Revue, rubriques de formation continue,
Annonces de congrès, actualités...

Médecine d'Afrique noire électronique
Médecine du Maghreb électronique
Odonto-Stomatologie électronique
Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments

PACKS JETONS

Découvrez nos offres Packs jetons - Plus d'infos

ABONNEMENTS

Découvrez notre offre d'abonnement à nos revues - Plus d'infos

CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous

APIDPM Santé Tropicale

Qui sommes-nous ?

Conditions générales



APIDPM est éditeur de sites médicaux :


Médecine d'Afrique noire électronique Médecine du Maghreb électronique Odonto-Stomatologie électronique Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments