APIDPM Se connecter/S'inscrire Votre panier0

Se connecter/S'inscrire Connexion / Inscription

Consulter les revues

Choisissez votre revue :

Odonto-Stomatologie Tropicale

Odonto-Stomatologie Tropicale N° 174 - Juin 2021

Odonto-Stomatologie Tropicale

N° 174 - Juin 2021

Editeur : APIDPM Santé tropicale
Langue(s) de publication : Français - Anglais
Edition papier : ISSN 0251-172X
Edition électronique : ISSN 2491-4428
Retrouvez également nos offres d'abonnements

Il y a actuellement 593 articles.


Archives (par année de publication)

Sommaire du N° 174 - Juin 2021

Professeur Khalid Almas Parodontite agressive (stade III, grade C) et son traitement : une mise à jour
L.H. Alwusaybie, Z.A. Alwesaibi, K. Almas - Arabie saoudite - 5*18


X

Professeur Khalid Almas Parodontite agressive (stade III, grade C) et son traitement : une mise à jour Parodontite agressive (stade III, grade C) et son traitement : une mise à jour est évalué 1 étoiles

Auteurs : L.H. Alwusaybie, Z.A. Alwesaibi, K. Almas - Arabie saoudite
Publié en Anglais dans Odonto-Stomatologie Tropicale 174 - Juin 2021 - 5*18


Résumé

Historiquement, la nomenclature de la parodontite agressive, la parodontite sévère, la parodontite juvénile, la parodontite juvénile localisée, la parodontose, la parodontite précoce et la parodontite rapidement agressive, a été utilisée pour désigner une entité de maladie parodontale confuse et relativement comparable aux autres formes de maladies parodontales. L'atelier AAP 1999 a conclu que de nombreuses similitudes étaient observées lorsque la Parodontite Chronique (PC) et la Parodontite Agressive (PAg) étaient comparées. Cependant, la Pag a été désignée comme une maladie distincte en raison de sa nature agressive, de la localisation des lésions, des tendances familiales et de la finesse de son biofilm sous-gingival. Une prévalence plus élevée de la PAg a été observée chez les personnes d’origine africaine et sud-américaine et une prévalence relativement faible a été trouvée chez les individus d'origine caucasienne.
L’objectif de cette est de faire le point sur la maladie PAg à la lumière de la nouvelle classification parodontale, son diagnostic et son traitement. Bien que la parodontite agressive ne soit pas très courante, une fois diagnostiquée, elle doit être traitée sur la base de preuves scientifiques. On espère que l'examen et le rapport de cas de parodontite agressive (stade III, grade C) aideront les dentistes généralistes, dans leur prise de décision clinique pour traiter ou référer les cas aux parodontistes. Cela contribuerait également à améliorer la qualité de vie de leurs patients.


Summary
Aggressive periodontitis (Stage III, Grade C) and its treatment: an update

Historically, aggressive periodontitis, severe periodontitis, juvenile periodontitis, localized juvenile periodontitis, periodontosis, early onset periodontitis and rapidly aggressive periodontitis, nomenclature has been used to a confusing and relatively comparable periodontal disease entity from other forms of periodontal diseases. The AAP 1999 workshop concluded that many similarities were seen when Chronic Periodontitis (CP) and Aggressive Periodontitis (AgP) were compared. However, AgP has been designated as a separate disease because of its aggressive nature, the location of the lesions, the familial tendencies, and the thinness of its subgingival biofilm. A higher prevalence of LAgP was seen in individuals of African and South American populations and a relatively low prevalence was found in individuals of Caucasian descent.
The aims of the review will provide an update on the AgP disease in the light of new periodontal classification, its diagnosis and treatment. Although, aggressive periodontitis is not very common, but once its diagnosed, it should be treated based on scientific evidence. It is hoped that the review and case report of the aggressive periodontitis (Stage III, Grade C) would help the general dental practitioners, in their learned clinical decision making to treat or refer the cases to periodontists. This would also help to improve the quality of life of their patients.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Professeur Blaise Nguendo-Yongsi Hygiène bucco-dentaire en milieu semi-urbain tropical : habitudes, pratiques et statut à Bafia (Cameroun)
H.B. Nguendo-Yongsi - Cameroun - 19-32


X

Professeur Blaise Nguendo-Yongsi Hygiène bucco-dentaire en milieu semi-urbain tropical : habitudes, pratiques et statut à Bafia (Cameroun) Hygiène bucco-dentaire en milieu semi-urbain tropical : habitudes, pratiques et statut à Bafia (Cameroun) est évalué 1 étoiles

Auteurs : H.B. Nguendo-Yongsi - Cameroun
Publié en Français dans Odonto-Stomatologie Tropicale 174 - Juin 2021 - 19-32


Résumé

Contexte : L'hygiène bucco-dentaire est un ensemble de pratiques permettant d'éliminer la plaque dentaire qui se forme naturellement et en permanence à la surface des dents. Bien que son importance soit reconnue en santé bucco-dentaire publique, l’état de santé de nombreuses populations est assez mal connu.
Objectifs : Cette étude a pour objectif principal, décrire les habitudes d’hygiène orale et mettre en évidence le statut de l’hygiène bucco-dentaire au sein de la population, et comme objectifs secondaires contribuer à la prévention de la carie dentaire et la mise en place des programmes ou actions pour améliorer la santé bucco-dentaire à Bafia.
Matériels et méthodes : Il s’est agi d’une étude épidémiologique transversale sur la situation de l’hygiène bucco-dentaire en milieu populationnel à Bafia. Cette étude a porté sur 2840 individus répartis dans les 52 zones de dénombrement que compte la ville, et s’est appuyée sur des méthodes de statistique exploratoire. Elle s’est accompagnée d’une enquête qualitative pour mieux comprendre les pratiques et habitudes des populations.
Résultats : L’étude a révélé que 72.1% de la population se brossent les dents, mais de façon irrégulière ou unique (73.1%), avec très peu qui respectent la technique de brossage conforme aux recommandations de l’OMS en la matière (15.9%). Les agents nettoyants utilisés étaient variés : pâte dentifrice fluoré (39.1%), poudre dentifrice (14.1%), masticatoires (11.4%), usage des doigts et bouts de tissu (environ 2%). L’analyse de l’indice de débris et de l’indice du tartre a montré que le niveau de l’hygiène bucco-dentaire à Bafia est assez mauvais (72.2%).
Conclusion : il est important d'instaurer des programmes axés sur l’hygiène bucco-dentaire ou de renforcer des programmes existants, en mettant l’accent sur l’utilisation efficace des fluorures pour la prévention de la carie dentaire, la promotion de l’hygiène bucco-dentaire dans les écoles, l’intégration de la santé bucco-dentaire dans les programmes de santé nationaux et communautaires.


Summary
Oral hygiene in a semi urban setting: practices and status in Bafia (Cameroon)

Background: Oral hygiene is a set of practices aiming to remove dental plaque on the surface of the teeth. Although its importance is recognized in public oral health, dental health status of many populations is far to be well understood.
Objectives: This study aims to describe oral hygiene habits and practices, and to highlight the status of oral hygiene in the the city (Bafia).
Materials and methods: A cross-sectional epidemiological study in 2840 individuals was carried out. Those individuals were selected among the 50 enumerated areas that make up the city. We resort to a quantitative approach (using descriptive methods) and to qualitative technique in order to well understand inhabitants’ practices regarding dental hygiene.
Results: The study revealed that 72.1% of the population brush their teeth, but in an irregular or unique way (73.1%), with very few who respect the brushing technique in accordance with the WHO recommendations (15.9%). The cleaning agents used were varied: fluoride toothpaste (39.1%), toothpaste (14.1%), masticatory (11.4%), use of fingers and pieces of tissue (about 2%). Analysis of the debris index and the tartar index showed that the level of oral hygiene in Bafia is quite poor (72.2%).
Conclusion: It is important to establish oral hygiene programs or strengthen existing programs, with emphasis on the effective use of fluorides for the prevention of dental caries, promotion of oral hygiene in schools, integration of oral health into national and community health programs.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Doctor Charles Anyanechi Présentation clinique des fractures maxillo-faciales en gériatrie dans un hôpital universitaire : étude rétrospective sur 23 ans
C.E Anyanechi - Nigéria - 33-44


X

Doctor Charles Anyanechi Présentation clinique des fractures maxillo-faciales en gériatrie dans un hôpital universitaire : étude rétrospective sur 23 ans Présentation clinique des fractures maxillo-faciales en gériatrie dans un hôpital universitaire : étude rétrospective sur 23 ans est évalué 1 étoiles

Auteurs : C.E Anyanechi - Nigéria
Publié en Anglais dans Odonto-Stomatologie Tropicale 174 - Juin 2021 - 33-44


Résumé

Contexte : Dans le monde entier, la prévalence des traumatismes maxillo-faciaux entraînant des fractures dans la population âgée a été signalée comme étant en augmentation au cours des 40 dernières années.
Objectifs : Déterminer la prévalence et les caractéristiques cliniques des fractures maxillo-faciales chez les patients âgés de 60 ans et plus.
Matériels et méthodes : Il s'agit d'une étude rétrospective sur 23 ans de patients âgés ayant subi des fractures maxillo-faciales dans notre institution. Les variables confondantes des patients ont été classées en paramètres démographiques et cliniques. Des statistiques descriptives et bivariées ont été calculées.
Résultats : La prévalence était de 2,8 %. La majorité des patients était âgée de 60 à 69 ans (71,0%, P = 0,02), tandis que le sex-ratio était de 2,9:1 en faveur des hommes. La plupart des patients (92,0%, P = 0,000) appartenaient à des classes socio-économiques inférieures. Les fractures mandibulaires (65,2% ; P = 0,02) étaient plus fréquentes que celles du tiers médian (34,8%), et les sites de fracture étaient plus nombreux à la mandibule (62,0%); P = 0,03) qu’au tiers médian (38,0%). Les fractures les plus fréquentes dans le groupe des 60 à 69 ans étaient celles du corps et de la parasymphyse (29,0%), condyliennes chez les 70 à 79 ans (12,3%) et Lefort II chez les 80 à 89 ans (1,45%). Les fractures causées par des chutes (49,3%) et les accidents de la circulation (44,9%) étaient les plus fréquentes (P = 0,000).
Conclusion : La prévalence montre que les fractures maxillo-faciales en gériatrie sont rares dans la population étudiée. De plus, contrairement aux rapports précédents, les chutes d’arbres “à rendement économique” (37,0%) plutôt que par des chutes au niveau du sol (12,3 %) et les accidents de la circulation liés aux motos (41,3%) constituaient la principale étiologie.


Summary
Clinical presentation of geriatrics maxillofacial fractures in a Teaching Hospital: a 23-year retrospective review

Background: Globally, the prevalence of maxillofacial trauma leading to fractures in the elderly population has been reported to be on the increase in the last 40 years.
Objectives: To determine the prevalence and clinical characteristics of maxillofacial fractures in patients 60 years and above.
Materials and methods: This is a 23-year retrospective study of elderly patients who sustained maxillofacial fractures at our institution. Patients’ confounding variables were categorized into demographic and clinical parameters. Descriptive and bivariate statistics were computed.
Results: The prevalence was 2.8%. Majority of the patients are in the age group, 60 to 69 years (71.0%, P = 0.02) while the male to female ratio was 2.9:1. Most patients (92.0%, P = 0.000) were in lower socio-economic classes. Mandibular fractures (65.2%; P = 0.02) occurred more than middle one-third (34.8%), and higher fracture sites were seen in mandible (62.0%; P = 0.03) than middle one-third (38.0%). The commonest fractures in the 60 to 69 years group were body and parasymphyseal (29.0%), 70 to 79 years, condylar (12.3%) and 80 to 89 years, Le Fort II (1.45%). Fractures caused by falls (49.3%) and RTAs (44.9%) were commonest (P = 0.000).
Conclusion: The prevalence shows maxillofacial fractures in geriatrics is uncommon in the study community. In addition, contrary to previous reports, falls (37.0%) from economic trees rather than ground-level falls (12.3%) and motorcycle-related traffic accidents (41.3%) were the main etiology.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Monsieur Patrick Sekele Adhésion des patients parodontaux à la thérapeutique de soutien aux Cliniques Universitaires de Kinshasa
P. Sekele, J. Bolenge, J.P. Sekele - RD Congo - 45-52


X

Monsieur Patrick Sekele Adhésion des patients parodontaux à la thérapeutique de soutien aux Cliniques Universitaires de Kinshasa Adhésion des patients parodontaux à la thérapeutique de soutien aux Cliniques Universitaires de Kinshasa est évalué 1 étoiles

Auteurs : P. Sekele, J. Bolenge, J.P. Sekele - RD Congo
Publié en Français dans Odonto-Stomatologie Tropicale 174 - Juin 2021 - 45-52


Résumé

Objectif : La présente étude visait à déterminer le niveau d’adhésion des patients parodontaux aux Cliniques Universitaires de Kinshasa (CUK) en vue d’améliorer la prise en charge parodontale des patients parodontaux en République Démocratique du Congo.
Matériel et méthodes : Il s’agit d’une étude transversale, descriptive réalisée aux CUK de 2016 à 2019 auprès des patients parodontaux d’au moins dix-huit ans dont trois rendez-vous avaient été déterminés pour la Thérapeutique Parodontale de Soutien (TPS), six mois après le traitement parodontal non-chirurgical. Ils étaient sélectionnés par un échantillonnage non-probabiliste. Une fiche de recueil et un questionnaire structuré ont été utilisés pour collecter les données.
Résultats : Sur 97 patients parodontaux, 80,4% étaient adhérents incomplets contre 19,6%. Cinquante-huit virgule huit pour cent des sujets étaient du sexe féminin versus 41,2% pour le sexe masculin. La tranche d’âge la plus représentative était celle de 18 à 30 ans (40,2%), la quasi-totalité des patients parodontaux était tiers-payants partiels (85,6%) ; le motif de visite prépondérant était la douleur (55,7%) ; la plupart des patients parodontaux avaient bénéficié de la motivation à l’hygiène buccale, détartrage et surfaçage radiculaire (60,8%). La raison du non-retour la plus évoquée par les patients parodontaux adhérents incomplets était la disparition de la plainte principale.
Conclusion : L’adhésion incomplète des patients parodontaux à la TPS aux CUK était élevée. Une attention particulière dans le suivi thérapeutique mérite d’être mise en place.


Summary
Adherence of periodontal patients to supportive therapy at the University Clinics of Kinshasa

Objective: The present study aimed to determine the level of compliance of periodontal patients to University Clinics of Kinshasa (UCK) to improve periodontal management of periodontal patients in the Democratic Republic of Congo.
Material and methods: This was a cross-sectional, descriptive study carried out at the UCK from 2016 to 2019 among periodontal patients aged at least eighteen years, of which three appointments had been determined for Supportive Periodontal Therapy (SPT), six months after non-surgical periodontal treatment. They were selected by non-probability sampling. A data collection form and a structured questionnaire were used to collect the data.
Results: Of 97 periodontal patients, 80.4% were incomplete adherents versus 19.6%. Fifty-eight-point eight percent of the subjects were female versus 41.2% male. The most representative age group was 18 to 30 years (40.2%), almost all periodontal patients were partial third-party payers (85.6%); the predominant reason for visiting was pain (55.7%); most periodontal patients had received oral hygiene motivation, scaling and root planning (60.8%). The most common reason for non-return given by incomplete adherent periodontal patients was the disappearance of the main complaint.
Conclusion: Incomplete compliance of periodontal patients to SPT at UCK was high. Particular attention in therapeutic follow-up deserves to be put in place.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Igie M. Ogbonmwan Influence de la source de motivation et de l'attitude mentale sur la satisfaction et l'utilisation des prothèses dentaires complètes
I.M. Ogbonmwan I.M., T.A. Esan, O.O. Dosumu - Nigéria - 53-62


X

Docteur Igie M. Ogbonmwan Influence de la source de motivation et de l'attitude mentale sur la satisfaction et l'utilisation des prothèses dentaires complètes Influence de la source de motivation et de l'attitude mentale sur la satisfaction et l'utilisation des prothèses dentaires complètes est évalué 1 étoiles

Auteurs : I.M. Ogbonmwan I.M., T.A. Esan, O.O. Dosumu - Nigéria
Publié en Anglais dans Odonto-Stomatologie Tropicale 174 - Juin 2021 - 53-62


Résumé

Contexte : L'utilisation d'une prothèse complète pour réhabiliter des patients édentés complets est efficace lorsque les patients sont satisfaits des fonctions de la prothèse complète et l'utilisent. Cependant, la satisfaction et l'utilisation sont influencées par divers facteurs.
Objectif : Déterminer l'influence de la source de motivation et de l'attitude mentale sur la satisfaction et l'utilisation complètes de la prothèse.
Méthode : Cette étude a été réalisée à la clinique de prosthodontie du Complexe des Hôpitaux Universitaires d'Obafemi Awolowo, Ile Ife, Etat d'Osun, Nigeria. Au total, 52 patients ont été recrutés pour cette étude après avoir satisfait aux critères d'inclusion de l'étude. Les participants ont été interrogés sur leur âge, leur sexe, leur niveau d'éducation, leur source de motivation et leur attitude mentale a été évaluée à l'aide de la classification de House. Les prothèses complètes ont été fabriquées selon la procédure décrite par la British Society of Prosthetic Dentistry. Toutes les prothèses répondaient aux critères d'évaluation fonctionnelle des prothèses avant leur livraison. Les patients ont été rappelés après 3 mois pour évaluer leur satisfaction et leur utilisation.
Résultats : Cinquante-deux participants ont été examinés dans le cadre de cette étude. Il y avait 19 hommes (36,5%) et 33 femmes (63,5%). La tranche d'âge des participants était de 50 à 90 ans. La source de motivation et l'attitude mentale n'avaient aucune influence sur la satisfaction et l'utilisation des prothèses complètes.
Conclusion : La source de motivation et l'attitude mentale n'ont aucune influence sur la satisfaction et l’utilisation des prothèses complètes par les porteurs de ces dernières. Cela peut être dû à la bonne qualité de la prothèse obtenue en suivant les critères d'évaluation fonctionnelle de la prothèse.


Summary
Influence of source of motivation and mental attitude on complete denture satisfaction and utilization

Background: The use of complete denture to rehabilitate completely edentulous patients is effective when the patients are satisfied with the complete denture functions and utilize it. However, satisfaction and utilization are influenced by various factors.
Objective: To determine the influence of source of motivation and mental attitude on complete denture satisfaction and utilization.
Method: This study was carried out at the Prosthodontics clinic of the Obafemi Awolowo University Teaching Hospitals Complex, Ile Ife, Osun state, Nigeria. A total of 52 patients were recruited for this study having attained the inclusion criteria for the study. The participants were asked about their age, gender, level of education, source of motivation and mental attitude was assessed using House classification. The complete dentures were fabricated using the procedure described by the British Society of Prosthetic Dentistry. All dentures met the Functional Assessment of Denture Criteria before delivery. Patient were recalled after 3 months to assess satisfaction and utilization.
Results: Fifty-two study participants were investigated in this study. There were 19 males (36.5%) and 33 females (63.5%). The age range of the participants was 50-90 years. Source of motivation and mental attitude had no influence on satisfaction and utilization of complete dentures.
Conclusion: Source of motivation and mental attitude has no influence on complete denture satisfaction and utilization by complete denture wearers. This may be as a result of the good quality of denture attained by following the Functional Assessment of Denture criteria.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.




Acheter le N° 174 - Juin 2021

Version papier uniquement

1. Choisissez votre zone de livraison

2. Votre statut

2. Votre offre


Article ajouté au panier avec succès





Accès direct aux sites APIDPM :

Revue, rubriques de formation continue,
Annonces de congrès, actualités...

Médecine d'Afrique noire électronique
Médecine du Maghreb électronique
Odonto-Stomatologie électronique
Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments

PACKS JETONS

Découvrez nos offres Packs jetons - Plus d'infos

ABONNEMENTS

Découvrez notre offre d'abonnement à nos revues - Plus d'infos

CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous

APIDPM Santé Tropicale

Qui sommes-nous ?

Conditions générales



APIDPM est éditeur de sites médicaux :


Médecine d'Afrique noire électronique Médecine du Maghreb électronique Odonto-Stomatologie électronique Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments