Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Santé maternelle : Taux élevé des femmes mortes en couches - 04/09/2006 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Beaucoup de femmes enceintes ne vont pas se faire ausculter dans les hôpitaux avant leur accouchement. C'est pourquoi le nouveau projet de Marie Stopes International est lancé. L'accès aux soins médicaux demeure un luxe pour les femmes enceintes, surtout celles issues des zones enclavées.

Le taux est loin d'être satisfaisant car seulement 32% des femmes enceintes font une consultation prénatale (CPN) dans les établissements sanitaires et y accouchent. De ce fait, on recense encore 469 femmes sur 100 000 mortes en couches.

Des efforts doivent être axés pour promouvoir la maternité sans risque et le planning familial. L'Ong Marie Stopes International Madagascar (MSI) n'a pas manqué d'intervenir. Deux artistes de renom, Poopy et Vilon'Androy se sont donné la main à travers des chansons composées sur le thème.

Les clips seront diffusés tout au long du programme de MSI. “Ceci entre dans le cadre du projet de réduction de la mortalité maternelle au niveau des populations pauvres de Madagascar, au sein du ministère de la Santé et du planning familial. En partenariat avec l'Union européenne qui a financé le projet avec 1 million d'euros pour trois ans”, a expliqué dimanche Solo Randrianarivony, directeur de programme de MSI et représentant permanent de cette Ong au pays, lors du lancement officiel des chansons au Hilton Madagascar.

Le projet va intervenir dans trois provinces : Mahajanga, Toamasina et Toliara. Ces dernières sont celles qui détiennent les taux les plus élevés de mortalité maternelle et infantile. 75 000 femmes “Notre intervention consiste à sensibiliser les femmes concernées pour qu'elles fréquentent les établissements sanitaires. Un volet du projet pour appuyer le ministère de tutelle dans la matérnité sans risque”, affirme le responsable qui annonce que, depuis le lancement du projet il y a six mois, les résultats sont satisfaisants.

Pour Toliara, par exemple, le taux de fréquentation des hôpitaux par les femmes enceintes a augmenté de 19% à 41%. En tout, 7250 femmes enceintes ont pu être orientées vers les centres de santé pour leur CPN. “Nous pensons toucher 75 000 femmes enceintes à la fin du projet. Et cela à travers des formations octroyées aux agents pairs et membres des associations féminines au sein des quartiers”, souligne Solo Randrianarivony qui ajoute que trois établissements du MSI s'ouvriront bientôt dans les trois provinces pour pérenniser les efforts. Le lancement officiel a coïncidé avec la diffusion sur la télévision nationale d'un débat sur la maternité sans risque.

Fanja Saholiarisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !