Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Hôpitaux : les poches de sang restent insuffisantes - 15/06/2011 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

« Le centre national de transfusion sanguine (CNTS) de l'hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona ne peut recevoir que 62,5 % de dons de sang offerts par les volontaires et la famille des patients chaque jour faute de qualité », a annoncé Herisoa Fortunée Raft, directrice du CNTS, hier lors de la célébration de la journée mondiale du don du sang à Ankorondrano.

Pourtant le CNTS a besoin de 80 poches de sang tous les jours. « Ainsi le centre reste dépendant des dons réguliers des volontaires et de cette journée mondiale où nous avons recueilli 99 poches de sang, un succès par rapport à l'année dernière, pour approvisionner la banque de sang de l'hôpital », confie la directrice.

Les gens ne se bousculent pas pour offrir de manière volontaire et gratuite leur sang aux plus nécessiteux. « La quête de l'argent au quotidien me préoccupe. Je n'ai pas ainsi le temps de donner mon sang à l'hôpital. Nous réunissons les membres de la famille si l’un des nôtres a besoin de sang », relate Faraniaina Martine Ramanamandaza, épicière à Ankorondrano.

Ainsi pour compenser cette « paresse » et mieux organiser les dons, une association des volontaires malgaches des donneurs de sang est créée cette année. « L'association, composée de personnes conscientes de l'importance du sang dans les hôpitaux, donne régulièrement, leur sang tous les trois mois pour les hommes et tous les quatre mois pour les femmes. Une fiche personnelle est même conçue pour mieux assurer la gestion de la qualité du sang », conclut Sylvain Razafindratsira, président de l'association.

Vonjy Radasimalala

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !