Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Prix des médicaments : dans l’attente des résultats de leur baisse - 24/09/2011 - La gazette de la grande île - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

« Nous établirons très prochainement les premiers rapports sur la mise en application de la récente décision ministérielle de baisser les prix de tous les médicaments mis en vente au niveau des établissements hospitaliers et sanitaires publics ». Promesse tenue par le Pr Jean Claude Razafimahandry, directeur de HJRA, en marge de la cérémonie inaugurale d’hier au sein de ce centre hospitalier tananarivien. Ce qui, d’une part, peut vérifier le cours normal suivi en ce moment par la mise en œuvre de ladite initiative du ministère de la Santé ; mais de l’autre, laisse entrevoir dans une certaine mesure des résultats qui promettent à partir de cette remise de 20% enregistrée actuellement sur les prix des médicaments se trouvant dans tous les établissements médicaux de l’île.

Préférant, de ce fait, ne pas trop se prononcer sur cet aspect-là, le patron du centre hospitalier en question a tout simplement rappelé un fait qui peut s’avérer effectivement évident dans le domaine médical. « Dire que suite à l’application de cette baisse, la vente de médicaments au niveau de l’hôpital (Ndlr : mais aussi dans tel ou tel autre établissement similaire ou du même genre) a augmenté serait plutôt inapproprié étant donné que logiquement, cela doit supposer une certaine détérioration de l’environnement médical et sanitaire dans lequel la population évolue en ce moment». En plus clair, si la vente de médicaments connaît une hausse à une période donnée, c’est que le nombre des gens malades et/ou suivant des traitements médicaux a également connu une augmentation pendant la même période. Ce qui est loin d’être un bon signe car montrant une certaine inefficacité de tout le système médical appliqué depuis dans le pays.

Quoi qu’il en soit, le Pr Jean Claude Razafamahandry a toutefois tenu à préciser que par rapport aux autres établissements hospitaliers ou sanitaires de la capitale, l’hôpital JRA se distingue surtout par les prix moins élevés des produits médicamenteux qu’il met en vente dans sa pharmacie. Un plus qui faisait de lui, en particulier depuis ces deux dernières années, une sorte de référence en matière de vente de médicaments. D’où, la préférence de certains à s’y rendre en cas de besoin. « D’autant plus, et de par son statut d’hôpital de grande envergure, HJRA peut offrir plus ou moins facilement des médicaments qui sont difficiles à se procurer, voire introuvables au niveau des pharmacies des autres établissements publics de la place », explique davantage notre interlocuteur.

A.D.

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !