Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Mère-enfant : favoriser l'allaitement maternel - 14/10/2011 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une nouvelle formule marquera la semaine de la santé de la mère et de l'enfant ce mois. L'allaitement maternel sera promu. «Près de 98% des mères allaitent leur enfant pendant un mois. Le taux baisse de 51% cinq mois après. Ce dernier taux réduit de moitié deux ans plus tard », a annoncé Simon Rakotonirina, directeur de la Santé de l'Enfant, hier, après la présentation des objectifs de la semaine de la santé de la mère et de l'enfant (SSME) à Ambo­hidahy.

Cette situation crée différents impacts sur l'enfant. « Le manque de contact entre la mère et son enfant crée un conflit de génération », a déclaré Pascal Jacques Rajaonarison, ministre de la Santé publique. Pour Bakonirina Rakotohelina, premier responsable de la santé de la mère, l'allaitement maternel durant deux ans présente « des enjeux psychologiques et nutritionnels pour les enfants et favorise le planning familial ». Mais l'allaitement maternel a également un enjeu national visant à réduire le taux de mortalité infantile. « 35% de mortalité des enfants de moins de cinq ans sont causées par la malnutrition, et l'allaitement maternel constitue un moyen pour réduire cette malnutrition », ajoute le ministre de la Santé publique. Mais pour les mères, les causes de cette réticence d'allaiter durant deux ans après l'accouchement sont diverses.

Pénible

« Il faut aller au travail deux mois après l'accouchement. Et au bureau, l'allaitement d'un enfant devient très difficile sans une salle spécialisée », confie Hanta Ravelo­nandrasana, une employée dans le secteur de la communication. Céline Ravao­manantena, lavandière à Antohomadinika, associe le problème du prolongement de l'allaitement avec l'insuffisance alimentaire. « L'allai­tement demande beaucoup d'énergie chaque mois. Avec le travail et l'insuffisance alimentaire, allaiter un enfant devient pénible à la longue », relate la mère de trois enfants. Mais Hanitriniaina Ravoniarisoa, une mère de famille à Andravoahangy, plaide pour prolonger l'allaitement maternel. « C'est un moyen de renforcer la relation entre la mère et son enfant », argumente-t-elle.

Afin d'améliorer cette santé infantile, la SSME de la semaine prochaine vise notamment à promouvoir cet allaitement maternel avec la supplémentation en vitamine A, le déparasitage et la vaccination des enfants et des femmes.

Vonjy Radasimalala

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !