Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Drépanocytose : 4000 malgaches victimes - 02/03/2012 - La gazette de la grande île - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Depuis 40 ans maintenant, on a découvert la drépanocytose. La drépanocytose est une maladie génétique et non transmissible. Plus précisément, c’est une maladie génétique, grave, héréditaire touchant les globules rouges du sang. D’après les statistiques, elle touche près de 50 millions de personnes dans le monde, faisant d’elle la maladie génétique la plus répandue au monde. De plus, elle touche toutes personnes de toutes âges, que se soit des bébés et/ou des adultes.

Elle est très grave car elle peut tuer plusieurs personnes si ces dernières ne reçoivent pas les soins nécessaires à temps. C’est la raison pour laquelle, Pascale Jeannot, a participé à la mise en place d’une association pour lutter contre la drépanocytose Madagascar (Lcdm). Pour ce faire, l’association fait de son mieux de faire connaître la drépanocytose et de développer les moyens de prise en charge. Aussi, elle intervient en offrant des médicaments, des éducations thérapeutiques. Actuellement, elle a recensé environ 4000 drépanocytaires, de tous âges. Dans la capitale, elle intervient à Befelatanana et à l’Hjra, pour subvenir aux besoins des drépanocytaires.

A partir d’aujourd’hui donc, le Lcdm met en place un programme de sensibilisation, en collaboration avec Dah-Mama et Big MJ, les ambassadeurs de la lutte contre drépanocytose. Elle prévoit ainsi des affiches pour faciliter la communication. Le but de la sensibilisation est d’inciter la population, victimes de cette maladie à ne pas se contenter du remède traditionnel. Car il dispose des soins très importants dans les centres de santés et des hôpitaux. En fait, elle participe également au changement du comportement des personnes touchées par cette maladie. Il est important de signaler que ce programme se tiendra sur 3 ans, en collaboration avec la fondation Sanofi Espoir et de Monaco.

R.V.

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !