Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Hôpitaux publics : réduction du budget d’approvisionnement en médicaments - 21/03/2012 - La gazette de la grande île - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’approvisionnement en médicaments des hôpitaux publics sur tout l’étendue du territoire national est encadré par une convention décennale entre le ministère de la Santé publique et l’association à but non lucratif SALAMA, conclue en 1996. Cette association assure à elle seule la distribution et la gestion de la répartition des médicaments et des matériels médicaux commandés, sur la base d’une liste arrêtée initialement par le ministère de tutelle, par les établissements hospitaliers publics.

Par rapport à l’année dernière, le budget attribué par l’Etat à l’achat des médicaments pour les établissements hospitaliers publics a connu une forte baisse passant d’environ 3 milliards Ariary à 1 milliards Ariary pour cette année. Une baisse du budget qui pourrait être dangereuse pour les malades n’ayant pas les moyens d’accéder aux médicaments spécialisés si une pénurie survient …

Les responsables de l’association SALAMA ont assuré que les stocks en médicaments demeurent suffisants pour toute l’année, mais ils ne peuvent pas approvisionner les hôpitaux publics dépourvus de moyens financiers… En cas d’épuisement du budget alloué par l’Etat, les établissements hospitaliers pourraient entretenir leur approvisionnement auprès de SALAMA au moins grâce à l’autofinancement à travers le système revolving, qui consiste à financer les approvisionnements en médicaments avec la mise à la disposition de l’établissement client d’un lot de démarrage. Ce lot de démarrage sera écoulé sur le marché à un prix nettement inférieur à la normale pour que l’établissement puisse disposer d’une caisse en d’entretenir son approvisionnement.

Cependant pour prévenir tout incident, le ministère de la Santé publique devrait quand même trouver une solution financière afin d’éviter qu’une rupture de stocks ne survienne dans les établissements publics … Et ce, dans le souci de permettre à la couche la plus pauvre de la population d’avoir des médicaments à la portée de leur bourse.

Concernant les activités de l’association avec les bailleurs de fonds comme le FNUAP, la Banque mondiale, la coopération française, … les responsables de SALAMA ont souligné que la suspension des aides comme celles de la Banque mondiale ne perturbent pas leur fonctionnement. Les organismes internationaux subventionnent les projets et les programmes comme la lutte contre le paludisme (FNUAP), la distribution de kits d’accouchement (Banque mondiale), … Si ces projets sont interrompus comme celui de la Banque mondiale, le kit d’accouchement pourrait être vendu à meilleur prix.

L. T.

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !