Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Des médicaments supprimés - 16/05/2012 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

En février, l'agence de médicament (AMM) a dressé une liste de médicaments retirés du marché. Mais il y en a toujours. Confusion autour des médicaments. Une soixante dizaine de médicaments ont été retirés du marché au mois de février, pour des raisons d'arrêt de commercialisation et de qualité (inefficacité), pour certains.

Mais, certains sont encore vendus en pharmacies et auprès des agents communautaires de brousse. L'aspegic codeine, le rovamycine nourrissons sirop, le métranidazole comprimé et sirop,...en font partie. L'AMM rassure l'inexistence du problème.

« On a retiré des médicaments, certes, mais on a accordé la remise en vente de ceux qui ont modifié leurs composants. Il n'y a aucun problème parce que notre équipe effectue un suivi sur le marché, si tel médicament retiré, est de nouveau en accord de vente ou non », affirme sa directrice, le docteur Yvette Rakotobe. Toute­fois, le président de l'ordre des pharmaciens, le docteur Jean Rojo Rabemanantsoa, a affirmé n'avoir plus importé ces médicaments depuis 2011. Selon lui, peut-être qu'il s'agit de stocks de médicaments ou de vente illicite.
« Théo­riquement, l'importation de ces médicaments ne doit plus être effective sauf illégalement », indique t-il. Cependant, « retiré du marché ne signifie pas interdit de vente, mais retiré de la commercialisation », a t-il ajouté.

Bénéfice et risque

D'autres pharmaciens pensent que retirer un médicament du marché, relève de la balance entre le bénéfice et le risque. C'est à dire, si le risque d'effets secondaires est plus important que le bénéfice, le médicament n'est plus commercialisable. De son côté, le responsable auprès du laboratoire Sanofi-Aventis, le docteur Thomas Andria­mihaja a confirmé le propos du président de l'ordre des pharmaciens, sur l'arrêt de l'importation de ces médicaments. « Le rovamycine nourrissons sirop, est en arrêt de fabrication. Si un produit est retiré du marché, c'est pour des raisons médicales et donc pour protéger la population. L'Aspegic codeine, n'a jamais été vendu à Madagas­car », affirme t-il. La question se pose donc, d'où proviennent ces médicaments « On ignore si c'est le fruit du marché parallèle où l'on peut changer la date limite du médicament », conclut le responsable du Sanofi-Aventis.

Michella Raharisoa et Volana Rakotoharimanana

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !