Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Vaccination : relâchement de certains partenaires - 08/06/2012 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Des partenaires annoncent la diminution de leur contribution à l'achat des vaccins. Le service de vaccination élabore une loi afin d'obtenir un financement durable. Une autonomie dans l'achat des vaccins. Madagas­car risque de se retrouver dans une situation difficile en termes d'achat des vaccins, en l’occurrence d'ici 2015. Sans vouloir mentionner de quels partenaires s'agit-il, une indiscrétion au sein du service de la vaccination a révélé que « certains partenaires ont annoncé la diminution graduelle de leur contribution dans l'achat des vaccins jusqu'en 2015 ».

L'État, à travers le ministère de la Santé, n'assure qu'une infime partie dans cet achat des vaccins parce qu'une des conditions de financement des bailleurs est sa participation. « Actuellement, Gavi assure les 89 % de nos achats. L'État n'effectue que 6 % et le reste revient à l'Unicef et l'Orga­nisation mondiale de la santé », lance le chef de service de vaccination, le docteur Louis Marius Rakoto­manga. « Des bailleurs reculent quand la croissance économique du pays est favorable. On pense que ce sera le cas d'ici 2015 », optimise-t-il.
La nouvelle devient, ainsi, un défi que doit relever le gouvernement malgache pour atteindre l'Objectif du millénaire pour le développement 2015, portant sur le taux de mortalité infantile.

Loi de vaccination

Le gouvernement n'a d'autres choix que de trouver un financement durable par le biais d'une loi de vaccination, qui est une première en Afrique. Depuis hier, pour deux jours, un atelier inter-pays africain et américain est organisé à l'hôtel Colbert afin de la finaliser. Une représentante des États-Unis y a même apporté leur type de projet de loi.

« Notre objectif est d'avoir un fonds national de la vaccination. Un document de plaidoyer l'accompagnera pour convaincre le gouvernement et l'assemblée de la nécessité de ce fonds national pour la vaccination », poursuit le docteur Rakotomanga.

Malgré cela, trois nouveaux vaccins sont en cours d'introduction. Au mois de juillet, celui contre la pneumonie arrivera mais ne sera introduit qu'à la prochaine édition de la semaine mère-enfant, en octobre. En 2013 viendra le Rotavirus et en 2015, le vaccin contre le paludisme, dont les budgets seraient déjà disponibles.

Michella Raharisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !