Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Maladie : la tuberculose s’attrape mais se soigne - 08/06/2012 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le BCG (Bacille de Calmette et Guérin) ne protège pas de toutes les formes de la tuberculose. Les patients atteints de cette maladie fortement contagieuse peuvent toutefois être guéris, et la chaîne de transmission interrompue au plus vite. Les traitements sont, d’ailleurs, gratuits à Madagascar. Comme chaque matin depuis deux mois, Véronique Ravelo­arisoa, 27 ans, et sa fille Printalia, dix mois, viennent prendre leurs médicaments contre la tuberculose au dispensaire luthérien de Valpinson, Toamasina. Si la mère souffre d’une tuberculose pulmonaire à microscopie positive (TPM+), sa fille a plutôt une tuberculose ganglionnaire.

Le vaccin antituberculeux que la petite Printalia a eu à sa naissance ne l’a pas protégée de la maladie dont souffre sa mère. « Ma fille a reçu son vaccin BCG qui est censé la protéger contre la tuberculose, mais elle est quand même atteinte de cette maladie », signale d’ailleurs Véronique.

Malgré un taux de couverture vaccinale plutôt élevée contre la tuberculose, 83% selon la dernière Enquête de démographie et de santé (EDS 2008-2009), cette maladie reste encore un problème de santé publique à Madagascar. Sur 26 722 tests de dépistage effectués à la suite de suspicions, 16 621 ont été confirmés tuberculose pulmonaire à microscopie positive.

« Le BCG ne protège que des formes graves de la tuberculose comme la méningite tuberculeuse ou la tuberculose miliaire », indique Dr Bakoliarisoa Ranivomahefa, médecin auprès du Programme national de lutte contre la tuberculose (PNLT). « Personne n’est épargnée parce que tout le monde respire », renchérit le Dr Martin Rakotonjanahary, chef du service de prise en charge des tuberculeux auprès du ministère de la Santé.

Maladie transmissible par la voie aérienne due à la bacille de Koch, la tuberculose est fortement contagieuse si elle n’est pas traitée à temps. Selon les spécialistes, dès le troisième jour de traitement, les risques de contamination sont quasiment nuls. Il est donc important de se faire traiter dès les premiers symptômes, autant pour sa propre guérison que pour la prévention de la transmission.

Long traitement

Car la tuberculose se soigne. Et « le diagnostic, la prise en charge de la maladie et le suivi du traitement sont gratuits », martèle le DR Sahondra Randiambeloson, directeur du PNLT. Depuis 2005, avec l’appui du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, Madagascar s’est doté d’un programme national permettant toutes ces facilités.
Le traitement est toutefois long et fastidieux. Pour l’instant, pour être complètement guéri, il faut patienter jusqu’à huit mois. Les deux premiers mois se déroulent sous la surveillance directe d’un personnel spécialement formé en la matière, une période qu’on appelle Traitement sous Surveillance Directe (Tdo). Ensuite, le malade prend ses médicaments à son domicile pendant les six mois restants.

Afin d’éviter que les malades n’abandonnent le traitement en cours de route, au risque de redevenir contagieux, une séance de sensibilisation précède toujours chaque traitement. Les agents de santé vont parfois jusque chez les patients lorsque ceux-ci manquent une séance.

Monica Rasoloarison

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !