Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

La télémédecine à la rescousse - 22/06/2012 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le soin reste un luxe. L'utilisation de la technologie tente de fermer la plaie mais la pauvreté rattrape toujours les patients. «Quatre patients par semaine effectuent une consultation à l'Institut médical de Madagascar (IMM) en vue d'une évacuation à l'étranger, notamment en Inde », a indique Hery Rakotovero, président directeur général de l'IMM. C’était après la conférence effectuée par Kumar Pavan, chirurgien cardiaque et chef de département de la chirurgie cardiovasculaire de l'hôpital Nanavati, Mumbai, Inde, hier, à Anosy.

Ces patients bénéficient ainsi d'une consultation gratuite et d'une orientation médicale pour faciliter leur séjour médical en Inde. « La chirurgie cardiovasculaire, le traitement des maladies des yeux et le cancer demeurent au-delà de nos capacités, faute de matériel de pointe. Ce sont les principales causes de consultation par le biais de la télémédecine », a expliqué Hery Rakotovero.

Partenariat technique

Mais ce souhait de poursuivre un traitement outre-mer pourrait virer à une déception après être passé sous le scanner. « La télémédecine nous donne de l'espoir pour faire le diagnostic. Mais nous n'avons pas les moyens de payer les billets d'avion et l'hospitalisation de notre père en Inde », regrette Hélène Randriamarotiana, famille d'un patient qui a recouru à la télémédecine. Et elle n'est pas la seule à ne pas avoir les moyens de se soigner grâce à la technologie. « Cinq patients par jour, qui n’ont pas de moyen financier, bénéficient gratuitement de nos scanner, échographie ou radiologie, après une analyse de dossier », ajoute le président directeur général de l'IMM.
Hery Rakotovero reste pourtant optimiste face aux sorts des patients. « Nous envisageons de consolider la compétence de nos médecins grâce à une formation mensuelle par vidéoconférence offerte par des spécialistes. Un partenariat technique entre l'Inde et Madagascar pour équiper le centre médical est en cours d'étude. Un accord de principe a déjà été obtenu auprès du ministère de la Santé », rassure-t-il. À l'entendre, l'objectif, à court et à moyen terme, sera de faire venir des spécialistes pour effectuer la chirurgie, comme celle de la cardiovasculaire, à Madagascar.

Vonjy Radasimalala

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !