Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Cardiologie : haro sur l’hypertension artérielle - 22/10/2012 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La haute pression sanguine conduit à une crise cardiaque et à un accident vasculaire cérébral. Il existe plusieurs moyens de prévention. Le risque de trouble cardio-vasculaire gagne du terrain. « L’hyper­tension artérielle est un facteur d’insuffisance cardiaque et d’accident vasculaire cérébral.

Elle est causée par l’obésité et le surplus de poids, l’alimentation riche en sel et en matière grasse, le tabagisme, la consommation excessive d’alcool, l’inactivité physique et le stress, mais elle peut également être héréditaire », a expliqué la professeure Olivat Rakoto Alson, hématologue à l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (Hjra) à Ampefiloha. C’était samedi au Motel Anosy, lors de l’atelier sur la cardiologie, organisé par la société malgache de cardiologie (Somacar). On parle d’hypertension artérielle, quand la tension est supérieure à 140/90 millimètres de mercure. Les statistiques de la Somacar indiquent que 28% de la population tananarivienne, à majorité supérieure à 40 ans, est atteinte d’hypertension artérielle. Souvent, bon nombre de victimes ignorent leur état de santé, comme Marie-Louise Razanamaro, une femme au foyer à Anjanahary.

« En me levant du lit, j’ai toujours des maux de tête et je suis très fatiguée. Je pense que ce sont les tâches domestiques qui me pèsent », déclare-t-elle.

Échographie à Ar 100 000

Alors que ces symptômes tout comme les vertiges, les palpitations, les saignements du nez, la confusion ou la somnolence, l'engourdis­sement des pieds et des mains, sont les signes d’hypertension artérielle. Pour la prévention, la professeure Agnès Ravalosoa, présidente de la Somacar, propose d’être actif physiquement, d’éviter les situations de stress, de consommer avec modération les aliments salés et l’alcool, de limiter la consommation de matière grasses et de consommer des fruits et légumes en abondance. Prévenir l’hypertension artérielle signifie éviter l’Avc et l’insuffisance cardiaque. Le premier cas est souvent mortel, tandis que le second, s'il ne tue pas, il est difficile à traiter, surtout pour ceux qui n’ont pas les moyens. « L’échographie cardiaque nous permet de savoir comment conduire le traitement en cas d’insuffisance cardiaque. Elle détermine aussi le fonctionnement du cœur. Mais il faut 100 000 ariary pour faire une échographie cardiaque », a conclu la professeur Agnès Ravalosoa.

Michella Raharisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !