Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Plein feu sur le cancer aux journées de l’oncologie - 24/10/2012 - Midi Madagasikara - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La 12e édition des journées de l’oncologie a commencé en début de semaine à Tsimbazaza. Une occasion de mieux connaître cette maladie, mais aussi de se rappeler que l’on peut très bien en guérir. Le cancer reste une des plus grandes hantises des patients, car le traitement du cancer est lourd et très coûteux, surtout à Madagascar.

Si près de 80% des cas de cancer nécessitent un traitement par radiothérapie, qui reste de loin le meilleur traitement, cela pose un problème car le seul appareil de radiothérapie à Madagascar ne fonctionne plus, et cela depuis 2009. Ainsi, une longue queue se crée car les patients doivent attendre et user de leur patience pour les traitements. En 2008, 14 487 personnes ont été diagnostiquées du cancer à Madagascar. 11 365 en sont mortes (source : blog 4a woman). Selon les estimations, le pays enregistrera une augmentation de 42,5% des cas de cancer entre 2009 et 2020. Des efforts sont toutefois mis en œuvre pour accompagner les patientes dans leur traitement. Car la maladie diagnostiquée à temps, l’individu peut très bien guérir du cancer.

Cancer gynécologique. Le cas de cancer gynécologique et mammaire est le cas le plus répandu avec 22%, et restent de loin les plus meurtriers avec un taux de mortalité respectivement de 70% et de 56,6%. Le cancer mammaire peut toutefois être traité très tôt dès que la tumeur est diagnostiquée. Pour cela, il est important, voire essentiel, de faire une autopalpation des seins. Il s’agit de palper les seins avec des mouvements circulaires en tendant le bras vers le haut, et de l’extérieur vers l’intérieur. Dès qu’on ressent un petit nodule (petite bille dans le sein), il est conseillé de voir absolument un médecin. Sinon, la mammographie est un appareil plus fiable pour se faire diagnostiquer. En France, cette autopalpation des seins a permis de réduire considérablement les cas de cancer chez les femmes. A Madagascar, des plaidoyers sont mis en œuvre par les agents de la santé afin de se concentrer beaucoup plus sur le cancer du col de l’utérus, et sur le cancer en général. Véritable problème de santé publique, les programmes de santé attirent l’attention des bailleurs de fonds pour s’y intéresser, ainsi pour diminuer le taux de mortalité et de morbidité du au cancer. Car malgré tout, on peut guérir du cancer.

Anjara Rasoanaivo

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !