Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

La géomédicalisation fait son entrée - 23/01/2013 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Service d'Aide Médicale Urgente (SAMU) innove le GPS Santé. Plus de 180 particuliers et sociétés sont abonnés.
Une nouveauté pour l'assistance maladie à temps. Spécialisé dans l'évacuation sanitaire, assurance santé et services médicaux d'urgence, le service d'aide médicale urgente (Samu) met en œuvre la géomédicalisation, au service des patients « mobiles », depuis le 2 janvier.

Ce système ou Gps Santé, consiste à repérer les malades qui se trouvent surtout dans les zones éloignées. « En cas de malaise ou d'accident, il suffit d'appuyer sur un bouton panique attaché à la ceinture du conducteur pour signaler les médecins référents les plus proches. Après avoir diagnostiqué le patient(e), ces derniers feront un rapport à nos médecins à Antananarivo qui vont décider par la suite si le patient(e) aura besoin d'une évacuation », indique Patrick Grondin, directeur général du Samu.
Il semble que le service intéresse les gens. Ses abonnés sont maintenant au nombre de 180 à 190. Ce sont des particuliers et/ou société. Le service dispose de six ambulances, cinq avions et un hélicoptère pour assurer, à temps, l'assistance et l'évacuation du patient. L'évacuation peut aller jusqu'à la-Réunion. À Madagascar, 32 médecins référents sont opérationnels, mais le service vise à en implanter deux par région.

L'abonnement à Ar 85 000
Les frais d'abonnement s’élèvent à 85 000 ariary par mois. « Ce frais comprennent les premiers soins et le transport du patient jusqu'à la porte de l'hôpital ou de la clinique. Le coût du traitement dépend de l’état du patient(e) », précise le directeur général. À la conquête du marché médical, le Samu vise la référence au niveau national et dans l'océan Indien. Dans cinq ans, son objectif est de démocratiser les soins pour que tous y aient accès, d'ouvrir une nouvelle clinique de 84 chambres à Ambatobe, de développer le partenariat public-privé avec le ministère de la Santé publique et surtout d'effectuer un échange de compétences entre médecins malgaches et ceux de l'océan Indien.

Michella Raharisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !