Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Ampefiloha Ambodirano : La teigne infeste les enfants - 22/01/2013 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le dispensaire d'Ampefiloha Ambodirano enregistre deux cas de la teigne par semaine. Contagieuse, l'infection s'étend à Antetezanafovoany et Anjanahary.

Une épidémie menace les enfants des quartiers très défavorisés. Depuis la saison des pluies, deux cas de la teigne par semaine sont répertoriés au dispensaire d'Ampefiloha Ambodirano. Il s'agit d'une infection de la peau, des cheveux ou des poils provoquée par des champignons microscopiques. Selon les médecins, les enfants de 6 à 11 ans en sont les plus victimes, les adultes sont rares. L'insa­lubrité est sa principale cause, mais les parents ne semblent pas y accorder une grande importance. « Cela a commencé par des petites tâches rouges sur le cuir chevelu, puis quelques plaques blanchâtres ou grisâ­tres arrondies recouvertes de squames s’en suivent. Mon fils gratte tout le temps ces plaques sur lesquelles les cheveux sont cassés », constate Jeanine Ravao, une mère de famille. Celle-ci n'est pas allée voir un médecin, elle traite l'infection avec de la paraffine qu'elle recueille dans des préservatifs afin de faire pousser les cheveux de son fils. Celui-ci est maintenant en congé scolaire jusqu'à l'affirmation médicale de la guérison de l'infection. Le médecin du dispensaire d'Ampefiloha Ambodirano affirme que l'infection est, en effet, contagieuse.
« La teigne se transmet surtout par un contact physique avec l'enfant victime. Le risque est plus élevé dans les milieux scolaires. La contamination peut être aussi indirecte par l'intermédiaire d'objets contaminés comme les peignes, les chapeaux, les linges,...», déclare le médecin. La réalité confirme son propos.

Contamination indirecte
À quelques mètres d'Ampefiloha Ambodirano se trouve le quartier d'Ante­te­zanafovoany où une dizaine d'enfants en sont atteints également, mais les parents ne vont pas au centre de santé. La propagation est rapide comme le suspecte Hanitra Ravoniarisoa, une mère de famille qui habite à Anjana­hary. « Après le nouvel an, nous sommes allés rendre visite à ma famille à Antetezanafovoany. Le lendemain, mon petit garçon de deux ans a commencé à gratter depuis sa jambe jusqu'à ces cheveux. Petit à petit, sa peau représente des parties chauves. Je pense qu'il l'a eu après notre passage là-bas », relate-t-elle.
Selon une dermatologue du ministère de la Santé publique, le traitement de la teigne peut atteindre trois mois. Il relève d'abord d'une bonne condition d'hygiène, d'un traitement avec des antimycosiques par voie orale et avec des lotions, d'un suivi mensuel jusqu'à la guérison et d'un examen de tous les sujets ayant été en contact des malades.

Michella Raharisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !