Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Ankazobe : une épidémie tue une vingtaine d'enfants - 30/01/2013 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une forme de paludisme virulent pourrait encore refaire surface dans la Grande île. Plusieurs enfants et adultes auraient été victimes de cette maladie. Il a fallu la tournée effectuée par les éléments de la brigade de la gendarmerie d'Ankazobe, lundi, pour découvrir le calvaire des habitants de la commune rurale de Fiadanana, district d'Ankazobe. « Vingt-quatre enfants âgés d'un à quatre ans sont morts d'une épidémie. Dix d'entre eux habitent dans le fokontany d'Ambohidroa.

Dix autres résidents à Androvakely et quatre à Amparihilava, il y avait deux semaines. Des patients sont encore répertoriés dans la commune », a fait savoir le rapport des éléments de la gendarmerie en patrouille. À en juger le rapport de la gendarmerie, les chefs fokontany n'ont même pas eu le temps d'avertir le maire de la commune à cette période, à cause de l'isolement de ces fokontany.

La cause de ces décès est encore floue. « Ces enfants seraient morts de paludisme », a ajouté le rapport des forces de l'ordre. Mais un responsable de la santé publique dans le district d'Ankazobe n’ose pas encore affirmer la cause du décès. « Une délégation de médecins a été déjà dépêchée sur le lieu pour soigner les patients et vérifier cette hypothèse des éléments de la gendarmerie en patrouille. Aussi, il est encore difficile d'avancer la cause du décès », a fait savoir le responsable sanitaire. Une autre source auprès de la direction sanitaire de la santé publique d'Anala­manga a, par contre, confirmé à demi-mot cette hypothèse des forces de l'ordre. « Cette localité est limitrophe du district de Maevatanana, un foyer du paludisme. Il y a également beaucoup d'orpailleurs qui pourraient contaminer les autres habitants », explique la source.

Ravages

Ce cas de paludisme meurtrier ne serait pas nouveau. En effet, selon un point de la situation par les forces de gendarmerie, au mois de mai 2012, une maladie mystérieuse qui pourrait être le paludisme a fait 40 morts, dont 30 dans la commune rurale de Beteza et 10 autres dans celle d'Antsakoamaro au Sud de la Grande île.

Les anophèles ont fait également des ravages dans la partie Est de Madagascar, l'année dernière. Car vingt et une personnes ont été victimes du paludisme durant le premier trimestre de l'année 2012 dans la région de Vato­vavy Fitovinany et cinq autres personnes à Atsimo Atsinana. Dans le district de Brickaville aussi 2 004 cas de paludisme ont été constatés en mars 2012 selon Etoile Intsiraka, médecin inspecteur de Brickaville, contre 555 cas en mars 2011.

Vonjy Radasimalala

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !