Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

20% des Tananariviens hypertendus - 28/02/2013 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L'hypertension artérielle, maladie « citadine », guette de nombreuses personnes, notamment les adultes. Des mesures s'imposent pour éviter les complications.

Une vingtaine de personnes effectuent une consultation relative au problème cardiaque dans mon bureau chaque jour. La plupart d'entre elles souffrent d'hypertension artérielle (HTA). Ce chiffre demeure stable malgré le contexte politique et socio-économique que traverse notre pays depuis quelques années, a fait savoir Nirina Rabearivony, professeur agrégé en cardiologie à l'hôpital Joseph Raseta Befelatanana hier.
Josette Jinoro, médecin généraliste ayant une compétence cardiologique a ajouté ensuite qu'un patient sur trois consulté dans son cabinet souffre également d'hypertension artérielle.
Ces témoignages ont été recueillis hier, en marge d'une conférence débat intitulée « L'hypertension artérielle essentielle de l'adulte et les complications morbides », organisée par Funteam, association de jeunes étudiants en Gestion de la faculté de Droit, Économie, Gestion et Sociologie de l'université d'Antananarivo, et tenue à Anosy.
Ces chiffres ont conduit les cardiologues à estimer le taux de prévalence de l'hypertension artérielle de 15 à 20% de la population adulte, notamment dans la capitale où a été mené l'essentiel de l'enquête.

Courbe tendue

Les facteurs prédisposant à l'HTA s'avèrent nombreux, des facteurs de risque individuel comme l'âge, à la surcharge pondérale et le diabète. Il y a également des facteurs liés au mode de vie, entre autres l'alimentation très salée, le tabagisme, l'alcool et le stress. Le dernier est d'origine génétique. « Ce sont le stress et le tabagisme qui causent principalement l'HTA des patients venus dans mon cabinet », a souligné Josette Jinoro. Aussi, pour éviter les complications de l'HTA comme l'insuffisance cardiaque, les accidents vasculaires cérébraux, l'insuffisance rénale chronique, l'anévrisme de l'aorte abdominale ou thoracique ainsi que la rétinopathie hypertensive, Nirina Rabearivony n'a qu'un conseil à donner. « Les personnes âgées plus de 40 ans doivent vérifier une fois par mois leur tension artérielle. Car l'HTA essentielle n'a pas de cause cliniquement décelable, elle est pourtant observée dans les 95% des cas de l'HTA », a-t-il lancé.

Le traitement de cette maladie s'avère aussi difficile, car même si le patient a les moyens financiers, il n'y a qu'une dizaine de cardiologues dans la Grande île. Les principales mesures hygiéno-diététiques à respecter sont alors l'exercice physique quotidienne (une marche à pied de 30 mn/j), un régime peu salé, réduction de consommation d'alcool, ne plus fumer du tabac, manger beaucoup de fruits et légumes, ainsi que la réduction de la surcharge pondérale ou obésité.

Vonjy Radasimalala

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !