Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Le cancer du côlon rectal s’intensifie - 28/08/2013 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Pauvreté ou accès difficile aux soins ? Les médecins tirent la sonnette d'alarme, face à l'augmentation du nombre de patients atteints du cancer du côlon rectal. « Le cancer du côlon touche de plus en plus de personnes actuellement. Cette situation est due principalement au retard de prise en charge du patient. Beaucoup de personnes se soucient peu de leur santé quand il y a des traces de sang noir dans leurs selles ou de sang rouge ou bien de mucus, pendant ou après les selles.

Pourtant le microbe commence petit à petit a s'implanter dans le côlon » a interpellé Rado Manitriniala Ramanampamonjy, médecin agrégé en hépato-gastro-entérologie, hier. C'était lors de la présentation du troisième congrès national des médecins spécialistes en gastro-entérologie à Ambohidahy. Tianarivelo Rajaonarivony, médecin chirurgien de l'hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona a ajouté que 45% des patients en gastroentérologie opérés, sont atteints du cancer du côlon rectal.

Différents signes

Plusieurs causes ont été avancées dans cette montée en flèche du cancer du côlon. Mais c'est le retard des soins, lié à la pauvreté ou à la méconnaissance du danger qui seraient les principales origines. Aussi, différents signes parfois bénins devraient alerter les patients, tels que des douleurs, genre coliques intestinales intermittentes avec ballonnements pouvant durer un à deux jours suivies d'une débâcle diarrhéique fétide. L'alternance de diarrhée et de constipation constitue également un signe qui pourrait être suivi de fatigue et de manque d'appétit.

Un apport calorique élevé, une vie sédentaire et un excès de poids seraient des facteurs de risque. Les matières grasses animales, les viandes grasses et certains hydrates de carbone, favoriseraient aussi le cancer du côlon. « La maladie de la gastroentérologie constitue la troisième cause d'hospitalisation à Madagascar » a souligné Rado Manitriniala Ramanampamonjy pour sensibiliser les gens à ne pas faire l'automédication.

Congrès ouvert au public

A part les personnels de santé, l'association Médico-chirurgicale de Gastroentérologie de Madagascar, invite le public à assister à son congrès national, ce jeudi à l'Académie nationale Malagasy. L'ulcère affectant les enfants et la tuberculose des appareils digestifs, constituent des sujets destinés au grand public. « Des pédiatres, dermatologues, rhumatologues, cardiologues et radiologues vont exposer le lien entre la gastro-entérologie et d'autres maladies durant ce congrès, où l'entrée sera gratuite » conclut Rado Manitriniala Ramanampamonjy.

Vonjy Radasimalala

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !