Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Cardiologie : ruée vers l'offre du tourisme médical - 10/09/2013 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Deux cardiologues de l'hôpital mauricien Apollo Bramwell vont offrir des consultations gratuites. La chirurgie cardiaque ne se fait pas encore dans le pays. Des opérations de séduction par les hôpitaux étrangers, spécialistes en cardiologie.

Après la chaîne hospitalière indienne Apollo qui a effectué des consultations gratuites du coeur, au mois de juillet, deux cardiologues de l'hôpital mauricien Apollo Bramwell sont venus au pays pour la même cause. Pour deux jours, depuis hier, ils font des consultations gratuites à la clinique « Modern médical Mihary Soa », à Betongolo. Après une demi-journée de consultations, les cardiologues constatent que beaucoup des patients nécessitent une opération cardiaque.

« Beaucoup des patients sont gravement malades. Ils nécessitent une intervention chirurgicale, seulement beaucoup n'ont pas de moyens pour la faire ailleurs, vu que cela ne se fait pas encore dans votre pays », souligne docteur Teeluck Kumar Gunness, médecin spécialiste en chirurgie cardio-thoracique, de l'hôpital Apollo Bramwell. Selon lui, une évacuation sanitaire pour la chirurgie cardiaque dans son hôpital coûte environ 23 millions d'ariary. Ce coût englobe le transport du patient depuis l'aéroport, l'hospitalisation et l'opération. L'hospitalisation dure en moyenne six jours.

Préparation

« Avec nos confrères malgaches, on fait la préparation du patient ici, à Madagascar. Arrivé à Maurice, on sait déjà ce qu'on doit lui faire. Le patient sera mis en soins intensifs pendant deux jours, mais la chirurgie cardiaque dure cinq heures », ajoute le cardiologue. La chirurgie cardiaque ne signifie pas, toutefois, la guérison totale du patient. Clarette Rafaliarinoro, cardiologue collaboratrice, parle d'une prise de médicament à vie.
« Le risque après l'opération est la coagulation du sang, donc, le patient (e) devra prendre un anticoagulant à vie», révèle-t-elle. L'intervention chirurgicale du cœur reste impossible dans les hôpitaux publics, faute de techniciens et de matériel. « Une dizaine de personnes qualifiées assistent à une opération cardiaque. Cela doit se faire dans un bloc opératoire équipé d'appareil extra-corporel, parce qu'on arrête le cœur quand on l'opère. Les conditions d'hygiène et de sécurité ne sont pas des moindres », a conclu le cardiologue Teeluck Kumar Gunness. Les maladies cardio-vasculaires occupent la troisième cause du décès dans le pays, principalement dû à l'hypertension artérielle, au cholestérol et au tabagisme.

Michella Raharisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !